Aide à la recherche / Statues du Luxembourg

LES STATUES DU LUXEMBOURG

Les Statues du Luxembourg

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues du Luxembourg sont classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES DU LUXEMBOURG

LES STATUES DU SENAT - LE BUSTE DE PIERRE-SIMON LAPLACE
 
 
Le buste de Pierre-Simon Laplace
 
 
Le buste de Charles-Émile de Laplace, né Charles-Émile Laplace, baron Laplace, puis comte de Laplace et 2e marquis de Laplace (5 avril 1789, Paris-27 octobre 1874, Paris) se trouve dans la Galerie des bustes du Palais du Luxembourg. C’est l’œuvre de Jean-Jacques Feuchère.
 
 
Fils de Pierre Simon Laplace (1749-1827) et de Marie Anne Charlotte de Courty de Romange (1769-1862), Charles Émile Laplace entra à l'École polytechnique (X1805), passa ensuite à l'École de Metz, et fit, comme officier d'artillerie, les guerres d'Espagne, de Russie (1812), d'Allemagne (1813) et la campagne de France (1814). Artilleur à cheval, puis officier d'ordonnance de l'Empereur, il le suit jusqu'à l'abdication de Fontainebleau. Chef d'escadron à la fin de l'Empire, il se rallia aux Bourbons : Louis XVIII « le récupère » et le met au service du duc d'Orléans. Lieutenant-colonel du régiment d'artillerie à pied de la Garde royale et gentilhomme de la chambre du roi, il fut admis, le 19 avril 1827, par droit héréditaire à siéger dans la Chambre des pairs à la place de son père décédé. Il y parut peu, soutint de ses votes le gouvernement de Charles X, fut nommé colonel hors cadre, et ne s'en montra pas moins empressé à prêter serment, après juillet 1830, à la monarchie de Louis-Philippe Ier. Chargé d'organiser à Douai le 1er régiment d'artillerie, il reçut, le 11 novembre 1837, le grade de maréchal de camp et fut placé à la tête de l'École de La Fère. « Ses connaissances spéciales furent plus d'une fois utilisées dans des inspections générales ou des missions techniques ». Promu lieutenant-général le 9 avril 1843, M. de Laplace fut rendu à la vie privée, comme pair de France, par la révolution de Février 1848. Mais, après le coup d'État de 1851, auquel il avait applaudi, il fut appelé par Napoléon III, le 31 décembre 1852, à faire partie du Sénat impérial, où il ne siégea que rarement, mais, jusqu'en 1870, parmi les zélés partisans du pouvoir. Il était grand-croix de la Légion d'honneur depuis le 7 août 1859.
 
Jean-Jacques Feuchère, né le 24 août 1807 à Paris, et mort dans la même ville le 26 juillet 1852, est un sculpteur et médailleur français. Fils d'un ciseleur, Jean-Jacques Feuchère commence par travailler pour l'orfèvrerie. Il est l'élève de Jean-Pierre Cortot et de Jules Ramey, professeurs à l'école des beaux-arts de Paris - établissement qu'il ne fréquenta pourtant pas. Il aura pour élève Jacques-Léonard Maillet. En 1848, il participe au concours le la figure sculptée de la République française lancé par le gouvernement provisoire. Le jury retient son projet et on lui commande le marbre en 1849 pour figurer La Constitution. Il l'achève en 1852 et il est inauguré sur la place du Palais-Bourbon en 1854 sous le nom de La Loi. Une des œuvres les plus réputées de Jean-Jacques Feuchère est son Satan (vers 1833) tirant son inspiration du romantisme noir. Il fut un grand collectionneur d'art.
 
Adresse
Sénat - Galerie des bustes
15, rue de Vaugirard
75006 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.849153
Longitude : 2.337359
 
Comment s'y rendre
Métro : Luxembourg (ligne B)
Bus : 21/27/38/82/84/85/89 arrêt Luxembourg
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 6ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 6e arrondissement.
D’autres articles concernant les Statues du Luxembourg et du Sénat sont disponibles.
Par ailleurs, retrouvez d’autres statues dans la catégorie Les Statues du 6ème arrondissement.
 
 
Sources
Divers Internet
Wikipedia
Photo R. Desenclos 2017