LES ARCHITECTES DE LA CAPITALE

Architectes de la capitale

Cet article est une aide à la recherche. Il renvoie aux articles portant sur les Architectes de Paris. Le classement est effectué par ordre alphabétique des noms.

 

Lire la suite : ARCHITECTES DE LA CAPITALE

LES ARCHITECTES DE LA CAPITALE - JEAN-FRANCOIS CHALGRIN

 

L'Hôtel Saint-Florentin

 

Jean-François Chalgrin (1739-1811) fut l’élève de Boullé et obtint de l’Académie un grand prix en 1758. L’œuvre qui l’a fait connaître est l’hôtel Saint-Florentin.

 

 

Le couronnement de sa carrière fut sa désignation comme architecte de l’arc de Triomphe de l’Etoile. Architecte emblématique dustyle Louis XVI caractérisé par sa monumentalité austère, il représente la phase dite « grecque » ou « dorique » du néoclassicisme. Chalgrin se distingue par l'ampleur de ses conceptions plus que par la précision des détails.

On lui doit :

    L’Hôtel de Saint-Florentin, à l’angle de la rue de Rivoli et de la rue Saint-Florentin (1er), construit entre 1767 et 1769. Chalgrin a respecté le dessin donné par Ange Jacques Gabriel lorsqu’il a conçu l’actuelle place de la Concorde. L’édifice abrite aujourd’hui le consulat des Etats-Unis.
    Le Collège de France, 11, place Marcellin Berthelot (rue des Ecoles, 5ème), construit entre 1774 et 1780. Chalgrin a reconstruit les bâtiments du Collège Royal dont les travaux avaient débuté en 1610, sous le règne de Louis XIII.
    L’Eglise Saint-Philippe du Roule, 154, rue du Faubourg Saint-Honoré (8ème), construit entre 1774 et 1784. Saint-Philippe du Roule est la première église parisienne à revenir au plan basilical des églises chrétiennes originelles et à présenter une façade néoclassique. Elle sera suivie de beaucoup d’autres.
    L’arc de Triomphe de l’Etoile, place Charles de Gaulle à partir de 1806. Napoléon Ier a commandé ce monument pour lequel Chalgrin s’est inspiré de l’arc de Titus à Rome, mais en lui donnant des dimensions colossales. Les travaux ne furent achevés qu’en 1836.
    L’Hôtel de Mlle Luzy, 6,rue Férou (6ème) entre 1770-1776.
    L’Hôtel de Clermont, Paris (7e), 69, rue de Varenne
    Le Palais du Luxembourg, Paris (6e), rue de Vaugirard
    L’Église Saint-Sulpice, Paris (6e), place Saint-Sulpice, 1777-1780
    La Chapelle de la Congrégation du Saint-Esprit, Paris (5ème), 30, rue Lhomond, 1778
    Le Théâtre de l'Odéon, Paris (6e), 1807

Et aussi :

    Le Pavillon de Musique de la Comtesse de Provence à Versailles.
    Cathédrale Saint-Jean à Besançon (Doubs).

Réalisations détruites :

    Salle de bal provisoire de l'ambassadeur d'Autriche, Paris
    Hôtel de Langeac, Paris (8e), angle de l'avenue des Champs-Élysées et de l'actuelle rue de Berri, 1773
    Château de Neuilly, Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), 1776-1781
    Hôtel Bonnier de La Mosson (dit aussi de Lude), Paris
    Hôtel de La Roche-sur-Yon (dit également de Conti), Paris (6e), 11, quai Malaquais
    Château de Surville, près de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne)


Liens
D’autres articles portant sur les Architectes de la capitale sont disponibles.

Vous pouvez être intéressés par des articles concernant l’Architecture.
Consultez également notre Dictionnaire d’Architecture.


Sources
Wikipedia
Dictionnaire visuel des architectes de la capitale
Photo R.Desenclos 2012
L’Hôtel Saint-Florentin, rue de Rivoli, Paris 1er