Aide à la recherche / Circuits Touristiques

 LES CIRCUITS DE PARIS

 Paris Circuits

Voici la liste des articles se rapportant à la catégorie "Circuits".

Cliquer sur un lien pour accéder à l'article.

Lire la suite : Les Circuits touristiques

QUE VOIR AUTOUR DE L'ARRÊT WILHEM?

 

La Chapelle Saint-BernadetteUn mini-circuit nous amène à découvrir les points intéressants autour de l'arrêt Wilhem sur la ligne 72

 

 

Comment s’y rendre ?
Bus : 72 arrêt Wilhem
Métro : Eglise d’Auteuil

GPS
du point de départ
Latitude : 48.845115
Longitude : 2.271484


Arrêts les plus proches
Bus 72 – Victorien Sardou ou Pont Mirabeau
Métro : Chardon-Lagache ou Mirabeau (ligne 10)


Les autres mini-circuits

Que voir autour de l’arrêt Victorien Sardou
Que voir autour de l’arrêt Pont Mirabeau

Cet arrêt dessert également l’ensemble hospitalier Sainte-Périne, Rossini, Chardon-Lagache accessibles par l’arrêt Victorien Sardou, et en prenant la rue Wilhem, on atteint (en passant devant la Fondation Rossini et la Maison de Retraite Chardon-Lagache) :

La Fondation Rossini voir plus bas l'article sur la Maison de retraite Chardon-Lagache.

L'Eglise d'Auteuil L’Eglise d’Auteuil
L’église Notre-Dame d’Auteuil ou simplement église d’Auteuil se situe sur la colline d'Auteuil, dans le 16e arrondissement. Auteuil était à l'origine un hameau possédant sa propre paroisse. C'est seulement en 1860 que la commune sera rattachée à Paris. L’église, telle qu'elle existe actuellement, a été terminée en 1892. Cette dernière a été construite dans le style romano-byzantin par l'atelier de l'architecte Joseph Emile Auguste Vaudremer, architecte diocésain. Sur la place, devant l'église se trouve un obélisque en marbre brèche rouge, dédié « aux mânes d'Aguesseau » (Henri François d’Aguesseau), érigé en 1753, et restauré l'an IX de la république. Une grande crypte a été rénovée et est accessible depuis l'arrière de l'église. Le bâtiment est de taille rectangulaire. Il mesure 63 m de longueur, la flèche culmine à 50 m de hauteur.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Lieux de Culte.

Sur la gauche, dans la rue Chardon-Lagache, on peut apercevoir :

Le Lycée Jean-Baptiste SayLe Lycée Jean-Baptiste Say
Rares sont les élèves et les enseignants qui savent que leur lycée est l'ex-bergerie où la naturaliste Daubenton élevait, dans la seconde moitié du XVIIIème siècle, des moutons mérinos pour l'abbé Tessier. Ce dernier en avait importé d'Espagne et cherchait à les acclimater dans nos contrées. Il se trouve au 4 rue Corot. Dans le prolongement se trouve la rue Mirabeau.
Retrouvez d’autres articles portant sur Enseignement et Savoir.

Sur la place, en face de l’Eglise d’Auteuil, on remarque :

La Chapelle Sainte-Bernadette
La chapelle Sainte-Bernadette est rattachée à la paroisse de Notre-Dame-d'Auteuil. C'est le centre religieux, très actif, des communautés catholiques portugaise et philippine du quartier. Elle a été construite par l'architecte Paul Hulot en brique de Bourgogne sur une armature de ciment. La première pierre en a été posée en 1936 et la chapelle fut consacrée en novembre 1937. L'intérieur la fait ressembler à une coque de bateau renversée : une rangée de 'membrures' rehaussées de briques de couleur ocre scande la nef. En fait, la nef vit du contraste entre le blanc et l'ocre des briques. Son aspect moderne est encore souligné par une très belle verrière dédiée à la Vierge au-dessus de la façade. Tous les vitraux de la chapelle sont l'œuvre de l'artiste Mauméjean.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Lieux de Culte.

On trouve également

Le Monument à d'Aguesseau Le Monument à d’Aguesseau.
Sur le parvis de l’église d’Auteuil, se dresse un petit obélisque en porphyre sur un socle en marbre, rappelant la mémoire du chancelier Henri-François d’Aguesseau (1668-1751). Il fut un des hommes les plus probes et les plus estimés de son époque. Son épouse, Anne Lefèvre d’Ormesson avait décidé d’être inhumée parmi les pauvres au cimetière d’Auteuil. En 1753, Louis XV fait ériger à la tête de leur tombe cet obélisque, qui subsista seul, après le transfert du cimetière en 1793 et dont l’emplacement devint une place publique. Inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques, l’obélisque fut l’objet de multiples restaurations, dont une l’an IX. Sous le Consulat d’abord, puis sous l’Empire, le préfet de la Seine Frochot fit remplacer la girouette par une croix. La longue épitaphe en latin sur le socle a été récemment restaurée.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Cimetières et Sépultures.

Et derrière vous :

La Maison de Retraite Chardon-Lagache.
L’ensemble hospitalier Sainte-Périne regroupe trois institutions : l’hôpital Sainte-Périne, la Fondation Rossini et l’hôpital Chardon-Lagache qui sont des établissements de cure, de réadaptation et de convalescence. Le bâtiment Sainte-Périne situé au 11 de la rue Chardon-Lagache a été construit en 1860 par Ponthieu. C’était alors une maison de retraite dont les pensionnaires devaient avoir au moins 60 ans et devaient payer, en 1900, une pension annuelle de 1300 francs, puis justifier d’une rente de 600 francs pour les dépenses de chauffage, habillement et éclairage. Depuis janvier 1888, à l’angle des rues Mirabeau et Wilhem se trouve la Fondation Rossini, créée par testament du compositeur pour recueillir les chanteurs français et italiens âgés et dénués de ressources ou atteints de maladies incurables. Ce bâtiment a été construit par Véra. La maison de retraite Chardon-Lagache a été fondée en 1857 pour abriter les vieillards des deux sexes, de conditions modestes et âgés de 60 ans. Elle a été construite par Véra et inaugurée en 1865.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hôpitaux et la Santé.


Pour rejoindre le parcours suivant « Que voir autour de l’arrêt Mirabeau ? », prendre l’avenue Théophile Gautier et après être passé devant :

Le Square Théophile Gautier, qui se trouve au 57 de l’avenue éponyme et dont l’ensemble est fermé par une grille.

Tourner à droite à la Place Beauregard et descendre l’avenue de Rémusat pour atteindre l’arrêt Mirabeau

Liens

D'autres articles concernant le 16ème arrondissement peuvent vous intéresser.


Source
Divers Internet
Paris Secret
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photos R.Desenclos 2008/2014