Aide à la recherche / Circuits Touristiques

 

LES CIRCUITS DE PARIS

 Paris Circuits

Voici la liste des articles se rapportant à la catégorie "Circuits".

Cliquer sur un lien pour accéder à l'article.

Lire la suite : Les Circuits touristiques

QUE VOIR AUTOUR DE L'ARRÊT CHÂTELET?
 
Que voir autour de l'arrêt Châtelet?
 
Nous allons explorer dans ce mini-circuit les environs de l'arrêt Châtelet du bus de la ligne 72.
 
 
Comment s’y rendre ?
Bus 4 arrêts Châtelet
  1. 21/81/85
  2. 58
  3. 67/69/75/76/96
  4. 38/70/72/74
 
Arrêts les plus proches
Bus arrêt Pont-Neuf Quai du Louvre
Bus 21/24/27/69/76/81/85 avant le Pont-Neuf
Bus 58/67/70 et 72/74/75 après le Pont-Neuf
Bus 72 Terminus Hôtel-de-Ville
 
Les mini-circuits à proximité
Que voir autour de l’arrêt Pont-Neuf Quai du Louvre?
Que voir autour de l’arrêt Hôtel-de-Ville?
 
Comment venir de l’arrêt précédent : en longeant le quai de la Mégisserie.
 
Pour parvenir à l’arrêt Châtelet, en provenance de l’arrêt précédent Pont-Neuf-Quai du Louvre longer le Quai de la Mégisserie :
 
Le Quai de la Mégisserie Le Quai la Mégisserie
Ce quai a été construit en 1369 sous le nom de la Saunerie, dû à la proximité du port de sel et du grenier à sel. Refait en 1529, élargi en 1769 ce quai fut ensuite désigné sous le nom de la Ferraille, en raison des marchands de vieux fers qui étalaient leurs marchandises le long du parapet. Sous la Régence, il fut le siège du commerce des racoleurs. Ceux-ci achetaient les hommes nécessaires à l’armée, selon leur poids et leur taille. Ces racoleurs étaient juchés sur des tonneaux ou s’installaient dans des cabanes de toile sur lesquelles étaient accrochées des banderoles alléchantes. Le marché aux fleurs se tint aussi sur ce quai, avant sont transfert en 1809 sur le lieu qu’il occupe aujourd’hui.
 
Sinon, en sortant du bus à l’arrêt Châtelet se trouve :
 
Le Pont au ChangeLe Pont au Change
Après la disparition au IXème siècle, lors d’une incursion des Normands, du Grand-Pont primitif datant du temps des Romains, Charles le Chauve ou plus probablement Robert le Pieux (996-1031) fit construire, pour le remplacer, un pont que l’on plaça un peu plus en aval, soit dans l’axe de la rue Saint-Denis (voir fiche) dont l’importance grandissait avec le développement de la riche abbaye de Saint-Denis et celui de la foire du Lendit. Détruit par les inondations en 1280, il le fut à nouveau en 1296. On le reconstruisit en bois, comme antérieurement, mais un peu obliquement. Ce nouveau pont appelé Pont-du-Roy, fut habité à partir de 1305 par des orfèvres et des changeurs, d’où le nom de Pont-aux-Changeurs à la fin du XIVème siècle. Ce pont était emprunté pour aller à Notre-Dame lors des entrées solennelles des souverains. Les oiseliers étaient alors tenus de lâcher au passage du cortège, 200 douzaines d’oiseaux en contrepartie de l’autorisation qui leur avait été donnée de tenir leur commerce sur ce pont les dimanches et jours de fêtes. La destruction du Grand-Pont en 1296, ayant isolé les moulins situés dans la rivière à côté de lui, on construisit à quinze mètres en aval, une passerelle chargée de les desservir. Cette passerelle fut emportée en 1596 par une crue violente, mais fut reconstruite en 1598, plus près du Grand-Pont. On l’appela Pont-aux-Oiseaux. Le Pont-aux-Changeurs fut endommagé le 30 janvier 1616 par une forte crue de la Seine. Le Pont-aux-Oiseaux quant à lui brûla dans la nuit du 23 au 24 octobre 1621 avec la cinquantaine de maisons qu’il portait. Tous deux furent alors remplacés par un pont unique construit de 1639 à 1647 et auquel le nom de Pont-au-Change fut donné. Ce très beau pont de pierre était bordé de maisons à cinq étages. Celles-ci disparurent en 1786. Il a entièrement été reconstruit entre 1858 et 1860 de façon à se trouver exactement dans l’axe du boulevard du Palais.
 
Derrière se trouve la Place du Châtelet, le Châtelet est dans le premier arrondissement et le Théâtre de la Ville dans le quatrième :
 
Le Théâtre du Châtelet
Le théâtre du Châtelet est un théâtre situé place du Châtelet dans le Ier arrondissement et inauguré en 1862 ; étant sous la direction de Jean-Luc Choplin depuis 2007, il programme aujourd'hui principalement des opéras et des concerts classiques. Il accueille également depuis 2002 la cérémonie des Césars du cinéma. Le théâtre impérial du Châtelet est construit entre 1860 et 1862 par Gabriel Davioud à la demande du baron Haussmann, à la même époque que l'actuel théâtre de la Ville qui lui fait face de l'autre côté de la place du Châtelet. Il comptait alors 2500 places et était utilisé pour des représentations théâtrales. Il est inauguré le 19 avril 1862, en présence de l'Impératrice, avec Rothomago de d'Ennery, Clairville et Monnier. Sur son plafond figurent neuf cartouches, chacune comportant l'un des mots suivants : danse, opéra, féerie, musique, drame, tragédie, comédie, vaudeville et pantomime.
Que voir autour de l'arrêt Châtelet? Retrouvez d’autres articles portant sur : Les Théâtres.
 
La Fontaine du Palmier
Œuvre de Bralle, la Fontaine aux Lions, dite de la Victoire ou du Palmier fut édifiée en 1808 au centre de la place initiale du Châtelet. Lorsque celle-ci fut agrandie et transformée sous le Second Empire. Le monument entier d’un poids de 24 tonnes fut posé sur des rails et déplacé le 21 avril 1858, en 27 minutes, de 12 mètres vers l’ouest afin de se trouver au centre de la nouvelle place. On le jucha sur un piédestal décoré de sphinx. Il porte en haut une copie de la Victoire initiale de Boizot, l’original étant au Musée Carnavalet. En bas on trouve, la Foi, la Force, la Loi et la Vigilance, par Boizot. Sa hauteur est de 22 mètres.
 
Le cadran solaire de l’avenue Victoria
Au-dessus de la porte d'entrée de la Chambre des Notaires, un bas relief en pierre représente une partie d'un cadran solaire. Il est ceint d'une devise : « Lex est quodcumque notamus » - Quoique nous écrivions, c'est la loi. Ce cadran est de type multiple, constitué de deux anneaux octogonaux, l'un vertical, l'autre horizontal. Huit lignes horaires sont tracées sur le cadran vertical du milieu de l'anneau horizontal. Sept styles sont inclinés en forme de triangle ou de rectangle, avec divisions horaires. Sa présence n'a rien de surprenant : depuis le XVIIème siècle, le cadran revient souvent comme un symbole dans le notariat. A l'intérieur de la Chambre des Notaires, dans la salle des délibérations, se trouve un autre cadran solaire multiple.
 
Le Théâtre de la VilleQue voir autour de l'arrêt Châtelet?
Le théâtre de la Ville–Sarah-Bernhardt est un théâtre parisien situé 2, place du Châtelet dans le 4e arrondissement. Le théâtre de la Ville est devenu à partir du début des années 1980 un lieu majeur de promotion et de reconnaissance internationale de la danse contemporaine et de ses jeunes créateurs. Il possède également, depuis 1996, une seconde salle dans le nord de Paris, le théâtre des Abbesses. Le théâtre de la Ville a été dessiné par l'architecte Gabriel Davioud dans le cadre de la restructuration de Paris faite par le baron Haussmann. Il fut édifié entre 1860 et 1862 sur le même plan que le théâtre du Châtelet qui lui fait face, en remplacement de l'ancienne salle du Théâtre-Historique du boulevard du Temple. Il offre une capacité de 1 000 places.
 
Ensuite, à droite du Théâtre de la Ville débute :
 
Le Quai de Gesvres
L'ancien quai de Gesvres, bâti sur des terrains concédés par le roiLouis XIV au marquis de Gesvres entre larue Saint-Martin et laplace du Châtelet, sera construit en vertu de lettres patentes de février 1642 et du 30 août 1642. La destruction des maisons qui le séparaient de la rue de Gesvres, en 1786, permettra de l'élargir. Le quai Le Pelletier et l'ancien quai de Gesvres seront réunis par un arrêté du 2 avril 1868.
 
Derrière celui-ci on peut visiter :
 
Que voir autour de l'arrêt Châtelet? La Tour Saint-Jacques
Bien connue des Parisiens, la tour Saint-Jacques est un point de repère aisément reconnaissable, puisqu’elle est haute de 58 mètres. Il l'était aussi pour les pèlerins de Saint-Jacques, qui prenaient ici la route de Compostelle. Cette tour n'est autre que l'ancien clocher de l'église Saint-Jacques-la-Boucherie dont la construction fut entreprise en 1508 et achevée en 1522. Au sommet avait été placée une grande statue de saint Jacques, montrant le chemin aux pèlerins. En 1648, Pascal y effectue des expériences barométriques. La Révolution française malmena particulièrement l'église. La charpente de la tour fut brûlée pour libérer les cloches qui, en tombant, fracassèrent les voutes. Puis l'édifice religieux fut vendu et son nouveau propriétaire – un fabricant de balles pour fusils - s'empressa de le démolir en 1797, l'exception de la tour qui avait trouvé grâce à ses yeux. Un marché de friperie s'installa à l'emplacement de l'église et le sommet de la tour fut loué à un fondeur de plomb. Tirant un parti ingénieux de l'endroit, ce dernier prélevait le plomb en fusion et, du sommet, le précipitait dans un baquet d'eau situé à la base de l'édifice. Rachetée en 1836 par la Ville de Paris sur proposition de l’astronome Arago, la tour fut restaurée en 1852 par Ballu, qui fit replacer les statues du sommet et les saints dans les niches. En 1885, Jaubert y fit des expériences météorologiques. Quelques années plus tard, lors des grands travaux haussmanniens, la base de la tour, placée sur une butte, fut reprise en sous-oeuvre puis entourée de marches. Une station météorologique partage actuellement le sommet de l'édifice avec quelques faucons crécerelles qui y ont élu domicile. Le dernier ravalement date de début 2009.
 
Le Square Saint-JacquesQue voir autour de l'arrêt Châtelet?
Le square Saint-Jacques, dont le côté nord se trouve en bordure de larue de Rivoli et le côté ouest donne sur le boulevard de Sébastopol, se situe au pied de latour Saint-Jacques en face du Théâtre de la Ville devant laplace du Châtelet. Le square comporte une stèle érigée en 1959 avec un médaillon en bronze de Jehan du Seigneur, à la mémoire du poèteGérard de Nervalnon loin de l'endroit où il a été trouvé pendu à une grille, en 1855. Réaménagé en 1996, dans l’esprit d’Alphand, ce square du XIXème siècle fut le premier d’une série d’espaces verts créés par Haussmann. La tour Saint-Jacques, vestige de l’église Saint-Jacques de la Boucherie, point de départ du pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle, trône au milieu du square. C’est le plus ancien square de Paris.
 
Revenir à la Place du Châtelet par la rue de Rivoli.

Pour rejoindre l’arrêt suivant, prendre la Quai de Gesvres pour atteindre l’ultime arrêt de la ligne 72 : Hôtel-de-Ville.
 
Liens externes
Vous pouvez être intéressés par d’autres Circuits.
D’autres articles concernant le 4ème arrondissement peuvent vous intéresser.
D’autres articles concernant le 1er arrondissement peuvent vous intéresser.
 
Sources
Wikipedia
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photos R.Desenclos 2008/2015