Aide à la recherche / Circuits Touristiques

 LES CIRCUITS DE PARIS

 Paris Circuits

Voici la liste des articles se rapportant à la catégorie "Circuits".

Cliquer sur un lien pour accéder à l'article.

Lire la suite : Les Circuits touristiques

QUE VOIR AUTOUR DES ARRÊTS DE BUS CHAMP DE MARS ET CHAMP DE MARS-SUFFREN?
 
 
Le Champ de Mars
 
 
Mini-circuit permettant de découvrir les environs du Champ de Mars.
 

Comment s’y rendre ?
Métro : Bir-Hakeïm (ligne 6)
Bus : 82 arrêt Champ de Mars Suffren – 42/69/87 arrêt Champ de Mars
 
Arrêts les plus proches
82 Champ de Mars ou Général Detrie.
42 Desaix ou Rapp-La Bourdonnais
69 Rapp-La Bourdonnais
NB – Les arrêts « Champ de Mars » des lignes 82 et 42/69/87 ne sont pas situés aux mêmes endroits.
 
Mini-circuits les plus proches
Que voir autour de l’arrêt Rapp-La Bourdonnais?
Que voir autour de l’arrêt Général Detrie?
 
Nous sommes avenue Joseph Bouvard, terminus des lignes 69 et 87, arrêt du bus 42.Prendre l’avenue de Suffren sur la droite puis immédiatement à gauche la rue Desaix.
 
La rue Desaix
Cette rue existait à la fin du XVIIIe siècle et s'appelait chemin de l'Orme de Grenelle puis chemin des Charbonniers. Plus tard elle devint une partie de la rue Saint-Dominique. Un décret ministériel du 14 fructidor an X (1802) lui donna le nom du général et amiral sous la Révolution Louis Charles Antoine Desaix (Saint-Hilaire d'Ayat, le 17 août 1768 - Marengo, le 14 juin 1800). Il remporta la bataille des Pyramides mais fut tué à la bataille de Marengo.
Au 26 rue Desaix se trouve la Direction de l’Information légale et Administrative.
 
Tourner à droite dans la rue de la Fédération. On laisse vers la gauche le restaurant « Erawan » au 76.
 
La rue de la Fédération
Cette voie indiquée sur un plan de 1770 s'appelait précédemment rue Kléber. En raison du voisinage du Champ de Mars, un arrêté du 16 août 1879 décida de souvenir la fête de la Fédération nationale du 14 juillet 1790.
 
La Maison de la Culture du Japon La Maison de la Culture du Japon
La maison de la culture du Japon (2, rue de la Fédération) a été inaugurée en 1997, année du Japon en France, et a été conçue par deux jeunes architectes, le Japonais Yamanaka Masayuki et le Britannique Kenneth Armstrong. Elle propose différents types de spectacles, ainsi que des cours d’ikebana, de calligraphie et de go.
 
Traverser la Place de Kyoto (Quai Branly) pour rejoindre le jardin (La Promenade d’Australie) qui borde la Seine. Là se trouve :
 
Le Monument au Général Diego Brosset
Le monument dédié au général Diégo Brosset (1898-1944) se trouve sur la Promenade d’Australie dans le 15ème arrondissement. Cette promenade se trouve entre le Quai Branly et le Port de Suffren. Il s’agit d’un buste en bronze, œuvre de Raymond Delamarre. Né à Buenos Aires d'une famille de magistrats lyonnais, il arrive en France à l'âge de 2 ans. Pendant la Première Guerre mondiale, engagé volontaire « pour la durée de la guerre », au grade de seconde classe, le 7 septembre 1916, il combat au 28e bataillon de chasseurs alpins.Le Monument au Général Brosset
 
En contrebas :
 
Le Port de Suffren
Le port de Suffren est à cheval entre les septième et quinzième arrondissements. Il commence au pont d’Iéna et se termine au pont de Bir-Hakeïm. Il mesure 600 mètres. Son nom vient depuis 1905 de celui de l’avenue qui se trouve à proximité. Il est occupé par des péniches-logements.
 
Le Port de Suffren Devant vous à gauche :
 
Le Pont de Bir-Hakeïm
Le pont de Bir-Hakeim, anciennement pont de Passy, a vu construire sa première version en 1878. Il a été inscrit au titre des monuments historiques, par arrêté du 10 juillet 1986. Le pont de Bir-Hakeim relie l'avenue du Président-Kennedy sur la rive droite de la Seine, dans le quartier de Passy (16e arrondissement), aux quais Branly et de Grenelle sur la rive gauche, dans le quartier de Grenelle (15e arrondissement).
Il présente de nombreuses caractéristiques :
  •     une partie centrale de 12 mètres est en porte-à-faux ;
  •     il a 2 étages : un pour les piétons et les voitures et un viaduc au-dessus qui laisse passer la ligne 6 du métro;
  •     le viaduc ferroviaire est supporté par des colonnades métalliques, sauf au débouché de l’île aux Cygnes, où il repose sur une arche en maçonnerie;
  •     le viaduc ferroviaire est horizontal, alors que la voie routière est en descente de la rive gauche vers la rive droite, ce qui fait que l'écart entre les deux voies n'est pas constant;
  •     une piste cyclable chemine sous le viaduc ferroviaire;
  •     des escaliers au milieu du pont permettent de passer sur l'île aux Cygnes, longue promenade qui mène au pont de Grenelle et à la réplique de la statue de la Liberté;
  •     une plaque commémorative rappelle les exploits de la première brigade des Forces Françaises Libres lors de la bataille de Bir Hakeim, du 27 mai au 11 juin 1942.
Il est orné de quatre statues monumentales en pierre en bas-relief situées sur l'arche centrale du viaduc au niveau de l’île aux Cygnes:Le Pont de Bir Hakeim
  •     La Science et Le Travail de Jules Coutan en amont;
  •     L'Électricité et Le Commerce de Jean-Antoine Injalbert en aval.
Du côté amont, au niveau de la chaussée, la statue La France Renaissante de Holger Wederkinch, fut offerte par la colonie danoise de Paris en 1930. Les piles sont ornées de deux groupes statuaires de Gustave Michel étroitement imbriqués dans la charpente: les Nautes, équipés d'accessoires maritimes (filet, bouée, voile, etc.), qui attachent un blason de la ville de Paris à la pile, et les forgerons-riveurs, qui fixent un blason RF à la pile. Ces groupes sont reproduits à l'identique sur les deux bras de la Seine, en amont et en aval (soit quatre reproductions de chaque groupe).
 
En regardant à droite, faisant le coin de la rue de la Fédération et de la rue Jean Rey se trouve :
 
L'Ambassade d'Australie L’Ambassade d’Australie
Le bâtiment qui accueille actuellement l'ambassade a été bâti sur le terrain d'une station désaffectée du métro de Paris, acheté en 1972 par le gouvernement McMahon. La construction a débuté en mars 1975, et s'est terminée en octobre 1977, sur les plans des architectes Harry Seidler et Peter Hirst, avec la collaboration de Marcel Breuer, Pier Luigi Nervi et Mario Jossa. Ce bâtiment est entouré par la rue Jean-Rey, la rue de la Fédération, et le quai Branly. Il s'agit en fait d'un ensemble composé de deux bâtiments de neuf étages, en quarts de cercle, placés de manière à former un « S ». Outre l'ambassade d'Australie en France, le premier bâtiment accueille également les représentations diplomatiques de l'Australie auprès de l'UNESCO et de l'OCDE, ainsi que l'appartement de l'ambassadeur au dernier étage ; le second bâtiment comprend 34 appartements pour le personnel, qui ont tous vue sur la Seine et la Tour Eiffel.
 
Poursuivre sur la Promenade d’Australie en passant devant :
 
La station RER C Champ de Mars-Tour Eiffel
La gare du Champ de Mars - Tour Eiffel est une gare ferroviaire de la ligne des Invalides à Versailles-Rive-Gauche située à la limite des 7e et 15e arrondissements. Ouverte en février 1867 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, c'est aujourd'hui une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains de la ligne C du RER. Si elle est aujourd'hui constituée d'installations mineures, la gare du Champ de Mars a eu une longue histoire, liée aux expositions universelles de 1867, 1878, 1889 et de 1900, dont elle était l'un des accès principaux.
 
Après l’ambassade d’Australie on remarque :
 
Le Complexe sportif Emile Anthoine
Il est doté d’une piste d’athlétisme de 350 mètres.
 
Traverser le Quai Branly à hauteur de l’avenue de Suffren, prendre le trottoir vers la Tour Eiffel. Entrer dans les jardins du Champ de Mars par l’Allée des Refuzniks.
 
Le Champ de Mars Le Champ de Mars
A l’époque où Lutèce n’existait pas encore, le premier village gaulois se trouvait dans la boucle de la Seine entre Nanterre et Gennevilliers. Après différents combats qui virent le village anéanti par les légions romaines, ces dernières livrèrent une ultime bataille dans la plaine de Garanella – la petite garenne – située au bord du fleuve. Des milliers d’hommes mourront, les Romains remportant la mise. La plaine de Garanella est devenue le bourg de Grenelle qui a été incorporé à Paris au XIXème siècle. Toutefois, les Romains ayant été impressionnés par la bravoure des Gaulois ont baptisé « Champ de Mars » l’endroit où eut lieu le carnage, Mars étant le dieu de la guerre chez les Romains. Clos de vignes au XVIème siècle, puis livré aux maraîchers, le Champ-de-Mars devint en 1765 terrain de manœuvre pour les élèves de l'Ecole militaire alors en construction avant d'être le théâtre d'expériences aérostatiques diverses. Le 27 août 1783, les frères Montgolfier lâchèrent leur premier ballon sans nacelle et sans équipage. Du Champ-de-Mars s'éleva également en octobre 1863 le ballon « Le Géant » doté d'une nacelle à deux étages et monté par le photographe Nadar. En l'espace d'un demi-siècle, Paris a été le théâtre de sept grandes Expositions Universelles qui se sont tenues, pour la plupart, au Champ-de-Mars. A hauteur de la rue de Belgrade, un monument a été érigé en 1989 pour célébrer le bicentenaire de la Révolution et la déclaration des droits de l'homme. Cet édifice en pierre de taille porte sur l'arête sud un cadran solaire méridional en quart de sphère creuse.
 
Lors de la promenade dans l’Allée des Refuzniks remarquer à gauche :
 
La Cheminée de la Tour EiffelLa chmeinée de la Tour Eiffel
Peu de personnes ont remarqué cette cheminée présente à proximité du pilier ouest de la tour Eiffel. Nichée parmi la végétation, elle est invisible en été. Elle date de l’époque de la construction de la tour en 1887. Elle aurait été reliée par un canal à l’ancienne salle des machines gérant les ascenseurs, située sous le pilier sud. Elle servait alors à évacuer les déchets issus du chantier aménagé pour la construction de la tour, qui se situait en souterrain à côté des fondations. Elle permettait également d’évacuer les fumées issues de l’énergie nécessaire à alimenter les ascenseurs.
 
Poursuivre par l’Allée Tommy Thierry pour atteindre l’avenue Joseph Bouvard.
En se retournant on peut alors observer dans toute sa splendeur :
 
La Tour EiffelLa Tour Eiffel
La tour Eiffel, initialement nommée tour de 300 mètres, est une tour de fer puddlé construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l'Exposition universelle de Paris de 1889. Situé à l'extrémité du parc du Champ-de-Mars, en bordure de la Seine, ce monument parisien, symbole de la capitale française, est le second site payant le plus visité de France en 2011 avec 7.1 millions de visiteurs. D'une hauteur de 313,2 mètres à l'origine, prolongée par la suite de nombreuses antennes dont la dernière en date culmine à 324 mètres, la tour Eiffel est restée le monument le plus élevé du monde pendant plus de 40 ans. Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd'hui d'émetteur de programmes radiophoniques et télévisés. Sa construction n’a duré que deux ans et deux mois et il y a eu un mort sur le chantier: un ouvrier italien, Angelo Scaglioti, tombé du premier étage après la fin de la construction.
 
Nous sommes revenus à notre point de départ.
 
Liens
D’autres articles concernant Les Circuits peuvent vous intéresser.
Par ailleurs il existe d’autres articles portant sur le 7ème arrondissement.
Vous pouvez également consulter des articles portant sur le 15ème arrondissement.
 
Sources
Wikipedia
Dictionnaire historique des rues de Paris
Parisrues.fr
Equipement.fr
Divers Internet
Photos R.Desenclos 2008/2015 sauf Tour Eiffel par J.P. Fraison 2015.