Aide à la recherche / Circuits Touristiques

 LES CIRCUITS DE PARIS

 Paris Circuits

Voici la liste des articles se rapportant à la catégorie "Circuits".

Cliquer sur un lien pour accéder à l'article.

Lire la suite : Les Circuits touristiques

QUE VOIR AUTOUR DE L'ARRÊT VICTORIEN SARDOU?
 
 
Que voir autour de l'arrêt Victorien Sardou?
 
 
Ce mini-circuit permet de découvrir quelques point remarquables situés autour de l’arrêt Victorien Sardou de la ligne 72.


Comment s’y rendre ?
Bus : 72 arrêt Victorien Sardou
Métro : -

Comment rejoindre les mini circuits proches ?
Le mini-circuit Versailles-Exelmans
Redescendre la rue Wilhem et prendre le bus 72 à l’arrêt Wilhem vers Boulogne pour descendre à l’arrêt Versailles-Exelmans.
Le mini-circuit Wilhem
Redescendre la rue Wilhem et débuter le circuit à partir de l’arrêt du bus 72.

Au sortir du bus poursuivre sur le trottoir pair de l’avenue de Versailles vers le boulevard Exelmans.
On passe devant :

La rue Victorien Sardou
Juste avant de se rendre au 122, on peut remarquer l’accès de la rue Victorien Sardou qui se termine en impasse, juste en face de l’arrêt du bus. Au fond de cette impasse se trouve la Villa Victorien Sardou, l’Avenue de l’Ermitage et le Square Victorien Sardou.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hameaux et Villas.

A la hauteur du 122 on passe devant l’entrée de la :

La Villa de la Réunion
Dont l’accès est restreint. Ce havre de paix relie le 122 avenue de Versailles au 47 rue Chardon-Lagache.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hameaux et Villas.

Poursuivre au-delà de la Villa de la Réunion pour atteindre la rue Lancret, que l’on prend à droite. Remarquer l’immeuble qui fait le coin de la rue, au 142, avenue de Versailles.

L'Immeuble Jassédé Immeuble Jassédé
La famille Jassédé, maître d’ouvrage, a demandé à Hector Guimard de lui bâtir un immeuble dans le style Art Nouveau. L’architecte leur avait déjà construit une villa en 1893 au 41, rue Chardon-Lagache. Toutefois, l’architecture est ici moins exubérante comparée à celle du Castel-Béranger. L’ensemble est toutefois remarquable.
Retrouvez d’autres articles portant sur L’Art Nouveau.

Au croisement avec la rue Jouvenet, plus loin à droite on remarque :

Le Square Jouvenet qui abrite la Clinique Jouvenet. Cette placette qui a été créée en 1957, mesure 25 mètres. Elle débute au 25 de la rue Jouvenet.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Squares.

Tourner à gauche dans la rue Jouvenet, puis à droite dans la rue De Musset. Traverser la rue Chardon-Lagache pour arriver rue Boileau, que l’on prend à droite pour tout de suite remarquer, sur la droite :

Le Laboratoire d’Aérodynamique
Au 67 rue Boileau se trouve le Laboratoire d'Aérodynamique ouvert en 1912 par Gustave Eiffel, qu'il dirigea jusqu'en 1921. C'est là que l'ingénieur réalisa des expériences, à l'aide d'une soufflerie, sur l'aérodynamisme de prototypes d'avions. Les installations, toujours en service, ont été modernisées. Par contre, les appareils, le mobilier d'origine et une collection de maquettes ont été soigneusement conservés.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Sciences.

Presque en face se trouve, au 66

L’Ambassade du Viet Nam.L'ambassade du Vietnam
L'ambassade du Viêt Nam en France est la représentation diplomatique de la République socialiste du Viêt Nam auprès de la République française.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Ambassades.

Puis un peu plus loin, sur le même trottoir, au 40 :

L’Ecole Internationale Algérienne
L’ouverture de l’Ecole Internationale de l’Algérie à Paris en octobre 2001, est un événement qui fait date dans l’histoire de la communauté algérienne en France et dans l’action de l’Ambassade d’Algérie à Paris. Cette Ecole, qui a pour sigle EIAP, a été créée par un décret du Président de la République en date du 17 octobre 2001. Elle a été baptisée du nom du penseur algérien Malek Benabi, en novembre 2005, par monsieur Mohamed Bejaoui, Ministre des Affaires Etrangères. Dès l’ouverture, l’Ecole a enregistré l’inscription de quelques deux cents élèves répartis à travers les trois cycles d’enseignement le primaire, le collège et le lycée. A l’heure de cette rentrée scolaire 2006-2007, elle compte 382 élèves, filles et garçons. L’enseignement y est dispensé dans le cadre des accords algéro-français et les diplômes auxquels il aboutit, brevet et baccalauréat notamment, sont reconnus par l’enseignement français et l’enseignement algérien. On peut y préparer les quatre options suivantes du baccalauréat : sciences expérimentales, économie et gestion, lettres et langues étrangères, lettres et sciences humaines. Les élèves disposent de plusieurs laboratoires, c’est-à-dire physique, chimie et biologie, technologie pour le collège, deux laboratoires d’informatique, un important laboratoire de langues puisque l’on peut y étudier l’arabe, le français, l’anglais et le tamazight. Les cours sont dispensés par une quarantaine de professeurs. L’Ecole, bien que de création récente, a réalisé un palmarès honorable en ce qui concerne les résultats du baccalauréat. L’EIAP répartit ses activités sur deux sites appartenant à l’Algérie dans le 16ème arrondissement de Paris. L’un situé au 6, rue des Eaux et l’autre au 40, rue Boileau.
Retrouvez d’autres articles portant sur L’Enseignement et le Savoir.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Cultures Etrangères.

Juste à côté de l’école se trouve l’entrée du :

Hameau Boileau
C’est une voie privée du seizième arrondissement qui se trouve au 38 rue Boileau. Havre de paix bordé de charmantes constructions, à l’abri des vicissitudes de la ville.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hameaux et Villas.

Poursuivre la rue Boileau jusqu’à la rue Molitor. Sur la gauche en face, au 18, se trouve :

La Villa BoileauLa Villa Boileau
La Villa Boileau mesure 46 mètres.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hameaux et Villas.

Revenir sur vos pas. On passe, à la hauteur du 7 devant :

La Villa Molitor
Elle débute au 7 rue Molitor et se termine au 52 rue Chardon-Lagache et 26 bis rue Jouvenet. Elle mesure 225 mètres.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hameaux et Villas.

Et juste en face se trouve :

L’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education
L’ESPE forme les professeurs des écoles, des collèges et des lycées, et les conseillers principaux d’éducation à leur futur métier avec le concours des universités de rattachement. L’institut dispense un enseignement regroupant les moyens d’acquisition des compétences disciplinaires et professionnelles. L’ESPE conçoit une formation professionnelle qui permet au futur professeur de maîtriser les contenus de son enseignement et de s’approprier les connaissances didactiques et pédagogiques nécessaires à la transmission de ces contenus. Il favorise, en liaison avec les universités, l’orientation des étudiants vers les métiers de l’enseignement. Ces bâtiments ont été construits par Salleron en 1882, sur l’emplacement de l’ancienne propriété Terneaux. En effet, on trouvait au 11bis de la rue d’Auteuil d’aujourd’hui, au XVIIème siècle, une vaste propriété de douze hectares, le Château Terneaux.
Retrouvez d’autres articles portant sur L’Enseignement et le Savoir.

En poursuivant dans la rue Molitor, puis la rue Mirabeau, on atteint sur la droite, au 13 :

L'Hôpital Sainte-Périne L’Hôpital Sainte Périne
L’ensemble hospitalier Sainte-Périne regroupe trois institutions : l’hôpital Sainte-Périne, la Fondation Rossini et l’hôpital Chardon-Lagache qui sont des établissements de cure, de réadaptation et de convalescence. Le bâtiment Sainte-Périne situé au 11 de la rue Chardon-Lagache a été construit en 1860 par Ponthieu. C’était alors une maison de retraite dont les pensionnaires devaient avoir au moins 60 ans et devaient payer, en 1900, une pension annuelle de 1300 francs, puis justifier d’une rente de 600 francs pour les dépenses de chauffage, habillement et éclairage.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hôpitaux et la Santé.

Ensuite, au 41, rue Mirabeau se trouve l’entrée du

Parc Sainte-Périne
Le parc Sainte-Périne est un parc vallonné d'environ 59400m2, dont près de 40000m² ouverts au public. De 1109 à la Révolution, il fait partie de la résidence de campagne des moines de l'abbaye Sainte-Geneviève. Leur propriété était alors délimitée par la Seine et les actuels boulevard Exelmans et rues Boileau, d’Auteuil et Wilhem. À la suite du démantèlement de leur patrimoine, vendu comme bien national lors de la Révolution par le district de Saint-Denis, puis livré aux vaches et chevaux, le domaine connaît plusieurs propriétaires avant d'être morcelé et considérablement réduit. Il finit par échoir aux filles de la comtesse d'Aubusson, qui le cédèrent à l’Assistance Publique en 1858 L'institution Sainte-Périne de Chaillot s'y établit alors. Devenu espace vert classé, le parc est cédé gratuitement en 1977 à la mairie de Paris pour en faire un jardin pour les enfants du quartier. La vocation du lieu n'est cependant pas trahie, puisque la plus belle partie du domaine continue d'accueillir l’Institution Sainte-Périne ainsi que la maison de retraite Chardon-Lagache, édifiées entre 1859 et 1865, et la fondation Rossini.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Espaces Verts.

Puis au 27,

La Fondation RossiniLa Fondation Rossini
Depuis janvier 1888, à l’angle des rues Mirabeau et Wilhem se trouve la Fondation Rossini, créée par testament du compositeur pour recueillir les  chanteurs français et italiens âgés et dénués de ressources ou atteints de maladies incurables. Ce bâtiment a été construit par Véra.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hôpitaux et la Santé.

Tourner à gauche dans la rue Wilhem pour atteindre, au coin de cette rue et de la rue Chardon Lagache,

La Maison de retraite Chardon-Lagache
La maison de retraite Chardon-Lagache a été fondée en 1857 pour abriter les vieillards des deux sexes, de conditions modestes et âgés de 60 ans. Elle a été construite par Véra et inaugurée en 1865.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Hôpitaux et la Santé.

Nous sommes au métro Eglise d’Auteuil (ligne 10)

Sur cette Place :
L’Eglise d’Auteuil,
La Chapelle Sainte-Bernadette,
Le Monument à Henri d’Aguesseau.

Les lignes de bus dont l’arrêt est sur cette place sont :
22/52/62 arrêt Eglise d’Auteuil.

Liens
Retrouvez d’autres circuits sur Les Circuits.
Vous pouvez consulter d’autres articles portant sur le 16ème arrondissement.

Sources
Wikipedia
Dictionnaire Historique des rues de Paris
Photos R.Desenclos 2008/2016