Aide à la recherche / Circuits Touristiques

 LES CIRCUITS DE PARIS

 Paris Circuits

Voici la liste des articles se rapportant à la catégorie "Circuits".

Cliquer sur un lien pour accéder à l'article.

Lire la suite : Les Circuits touristiques

QUE VOIR AUTOUR DE L'ARRÊT SOLFERINO-TUILERIES

 

 

Que voir autour de l'arrêt Solferino/Tuileries

Promenade autour de l'arrêt Solferino-Tuileries. Ce mini-circuit peut être relié au précédent Concorde-Tuileries et au suivant Pont Royal.

 

 

Comment s’y rendre
Bus : 72 arrêt Pont de Solférino-Quai des Tuileries
Bus : 24 arrêt Pont de Solférino-Quai des Tuileries

GPS
Latitude : 48.862377
Longitude : 2.325201

Plan


Arrêts les plus proches
Bus 24/72 : arrêt Concorde
Bus 24/69/72 arrêt Pont-Royal

Mini-circuits les plus proches
Que voir autour de l’arrêt Concorde?
Que voir autour de l’arrêt Pont Royal?

En venant du mini-circuit Que voir autour de l’arrêt Concorde/Tuileries ?, c’est-à-dire en longeant le quai des Tuileries, on atteint l’arrêt Pont de Solferino/Quai des Tuileries. L’arrêt Pont de Solferino-Quai des Tuileries se trouve sur le quai éponyme qui longe le jardin des Tuileries. Immédiatement à proximité de l’arrêt se trouve :

La Passerelle Léopold Sédar SenghorLa Passerelle L S Sengor

La nouvelle passerelle de Solférino reliant le Musée d'Orsay et le jardin des Tuileries a été construite entre 1997 et 1999 sous la direction de l'ingénieur architecte Marc Mimram. Elle a été inaugurée le 14 décembre 1999. Franchissant la Seine d'une seule arche sans appui dans le fleuve, cette passerelle métallique est couverte d’ipé, bois exotique brésilien. À chacune de ses extrémités, les fondations sous forme de piliers enbéton s’enfoncent de quinze mètres sous terre et sa structure est un assemblage de six éléments de 150 tonnes fabriqués par les établissements Eiffel. Elle propose des bancs et des candélabres aux promeneurs, qui peuvent rejoindre le jardin des tuileries par le souterrain de la rive droite. Elle a été rebaptisée du nom de Léopold Sédar Senghor le 9 octobre 2006 à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de celui-ci.
Retrouvez d'autres articles portant sur : Les Ponts et les Passerelles.

En se retournant, remarque de l’autre côté du quai, une très large grille qui interrompt la Terrasse du Bord de l’Eau. Celle-ci permet l’accès au :

Le Jardin des Tuileries

Au xiiie siècle, se trouvait ici des terrains vagues et des fabriques de tuiles. Au xive siècle, le prévôt de Paris Pierre des Essarts y possédait un logis et quarante arpents de terre labourable. Puis au xvie siècle, Neufville de Villeroy, secrétaire aux Finances, y fit bâtir un hôtel que François Ier acheta pour sa mère. Catherine de Médicis s'en portera acquéreur et fera raser le bâtiment. À partir de 1564, la reine fit commencer la construction du palais des Tuileries, tout en débutant l'aménagement d'un jardin à l'italienne à l'ouest de celui-ci, constitué de six allées dans le sens de la longueur et huit dans le sens de la largeur, dont chacune d'entre elles délimitaient des compartiments rectangulaires comprenant des plantations différentes. En 1664, Jean-Baptiste Colbert ordonna que le jardin soit entièrement redessiné par André Le Nôtre, qui s'était déjà illustré à Vaux-le-Vicomte. Le paysagiste donna à celui-ci l'aspect qu'il allait conserver, dans ses grandes lignes, jusqu'à nos jours: il perça dans l'axe du palais une allée centrale délimitée, à l'est par un bassin rond, à l'ouest par un bassin octogonal; il construisit la terrasse du Bord de l'eau le long du Quai des Tuileries et la terrasse des Feuillants le long de la future rue de Rivoli; enfin, il bâtit deux terrasses le long de la future place de la Concorde ainsi que deux rampes en courbe permettant d'y accéder. Au XXIème siècle, Le site abrite désormais un jardin public constituant le plus important et le plus ancien jardin à la française de la capitale et qui, autrefois était celui du Palais des Tuileries, ancienne résidence royale et impériale, aujourd'hui disparu. Il est classé monument historique.

Retrouvez d'autres articles portant sur : Les Espaces verts

Une fois dans le Jardin des Tuileries, sur la Terrasse du bord de l'eau, prendre vers la gauche pour aller jusqu’à la statue « Le Lion et le serpent », puis revenir sur vos pas pour rejoindre la grille.

La statue du Lion au serpentLa sculpture « Le Lion au serpent »
Cette statue, située sur la terrasse du bord de l’eau, dans le Jardin des Tuileries, représente un lion combattant un serpent. Elle est l’œuvre d’Antoine Louis Barrye (1795-1875), entre 1832 et 1835. L’original en bronze se trouve au musée du Louvre. Il a été fondu par Henri Gonon et a été placé dans le Jardin des Tuileries entre 1836 et 1911. Ensuite il a été remplacé par un moulage, usé aujourd’hui par les intempéries, qui ne reflète que partiellement la finesse de l’original.
Retrouvez d'autres articles portant sur : Les statues des Tuileries.

Si vous souhaitez rejoindre le mini-circuit suivant Que voir autour de l’arrêt Pont-Royal ?, vous pouvez reprendre le quai ou continuer sur la terrasse du bord de l’eau jusqu’à son extrémité. On passe alors devant :

La sculpture de Paul Landowski « Les fils de Caïn ». La sculpture Les Fils de Caïn
La sculpture « Les fils de Caïn » est un bronze que l’on trouve dans le Jardin des Tuileries, sur la terrasse du bord de l’eau. Elle représente trois hommes marchant côte à côte, celui du centre portant un crâne d’herbivore – vraisemblablement un buffle, dont l’auteur est Paul Landowski (1875-1961) et a été sculptée en 1906.
Retrouvez d'autres articles portant sur : Les statues des Tuileries.

On débouche ensuite sur l’avenue du Général Lemonnier. En tournant à droite, on peut remarquer la sculpture d’une sphinge.

La Sphinge des TuileriesLa sphinge des Tuileries

Une sphinge possède un corps de lion et un buste de femme. Un très bel exemplaire se trouve sur un pilier d'une petite entrée du Jardin des Tuileries donnant avenue du Général Lemonnier, au coin du quai des Tuileries. Elle est arrivée à Paris en 1855 avec le butin de guerre enlevé à Sébastopol (Ukraine) par le général Pélissier. Prise deSébastopol lors de la guerre deCrimée. Les Russes évacuent Sébastopol après 332 jours de siège. Le général Pelissier s'empare de la ville. Sphinge est le féminin de sphinx.
Retrouvez d'autres articles portant sur : Les statues des Tuileries.

En face se trouve l’arrêt à partir duquel on peut descendre pour effectuer le mini-circuit. Que voir autour de l’arrêt Pont Royal ?

 


Cet article concerne également
Paris 1er arrondissement
D’autres Circuits peuvent vous intéresser.