Aide à la recherche / Cadrans Solaires et Mesures

CADRANS SOLAIRES ET MESURES

 

Cadran solaire rue des Barres

Cet article est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les cadrans solaires et mesures sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

 

 

Lire la suite : CADRANS SOLAIRES ET MESURES

Borne Leugaire
Paris 6ème
Baromètre du Beffroi de la Mairie
Paris 1er
Horloge Saint-Paul
Paris 4ème
Cadran Solaire de la Cour de l'Etoile d'Or
Paris 11ème
Horloge rue Réaumur
Paris 2ème
Méridienne de l'Eglise Saint-Sulpice
Paris 6ème
Cadran Solaire de l'Eglise Saint-Eustache
Paris 1er
Cadran Solaire de l'Eglise Saint-Germain de Charonne
Paris 20ème
Mètre Etalon
Paris 1er
Point Zéro du Parvis de Notre-Dame
Paris 4ème
Méridienne de l'Hôtel de la Monnaie
Paris 6ème
Cadran Solaire rue Jean-Jacques Rousseau
Paris 1er
Cadran Solaire rue de Richelieu
Paris 1er
Repère de Nivellement de la Fontaine du Chaume
Paris 3ème
Cadran Solaire de l'Hôtel de Sully
Paris 4ème
Cadran Solaire rue de l'Abreuvoir
Paris 18ème
Observatoire de la Sorbonne
Paris 5ème
Cadran Solaire Quai des Orfèvres
Paris 1er
Canon du Palais-Royal
Paris 1er
Pendule de Foucault
Paris 3ème

LA COLONNE MEDICIS
La colonne Médicis

La colonne, haute de 31 mètres est adossée à la Bourse de Commerce. La reine Catherine de Médicis, passionnée d’astrologie, l’aurait fait édifier vers 1575 (en non en 1572 comme indiqué sur une plaque) par son architecte Jean Bullant.

La tour cannelée, surmontée d’une plate-forme à laquelle on accède par un escalier en colimaçon de 147 marches, autrefois recouverte d’une verrière (aujourd’hui une carcasse métallique) communiquait avec les appartements de la reine. Elle aurait une vocation commémorative envers le roi Henri II qui avait été tué dans des conditions décrites par Nostradamus. Il s’agirait en réalité d’un témoignage de l’obsession de la reine pour l’astrologie. A la suite de la prédiction de Nostradamus qui était reparti en Provence, Catherine de Médicis aurait fait construire la colonne pour servir d’observatoire et de lieu d’incantation à Cosimo Ruggieri, son astronome, mage et confident d’enfance. Personnage pour le moins mystérieux, celui-ci fut notamment l’auteur de la fameuse prédiction de la mort de sa bienfaitrice. Les quatre angles du chapiteau de la colonne renverraient aux quatre points cardinaux. Après la mort de Ruggieri en 1615, la colonne tomba en désuétude. Devenue propriété de la ville de Paris en 1750, la colonne fut ornée d’une fontaine en bas et d’un cadran solaire au sommet. La fontaine ne fonctionne plus et le cadran a disparu en 1888.

Adresse

1, rue de Viarmes
75001 PARIS

GPS

Latitude : 48.862212
Longitude : 2.342301
 
Plan


Comment s'y rendre

Métro : Les Halles (ligne 4)
Bus : 67, 74, 85 arrêt Coquillière-Les Halles

A voir dans les environs

Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs

Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles portant sur : Cadrans solaires et Mesures.
Vous souhaitez accéder à d'autres articles sur le 1er arrondissement.
Cet article concerne le circuit : Le long de la rue Saint-Honoré.

Sources
Paris insolite
Photo R. Desenclos 2009