Aide à la recherche / Hôpitaux et Santé

HÔPITAUX ET SANTE

Hôpitaux et santé

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les hôpitaux et la santé sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

 

Lire la suite : HOPITAUX ET SANTE

L'HÔPITAL SAINT-LAZARE

L'Hôpital Saint-Lazare

Au 107, rue du Faubourg Saint-Denis, se trouve l'Hôpital Saint-Lazare. Le premier document digne de foi mentionnant cet hôpital remonte à 1122. Il s'agit du texte d'une donation faite à la léproserie parisienne fondée sous le patronage de Saint Ladre ou Saint Lazare.


En 1632, le prieur de Saint-Lazare, Adrien Le Bon, l'offrit à Saint-Vincent de Paul pour y loger la congrégation de la mission qu'il venait de fonder. Le saint homme y meurt en 1660. Si l'établissement avait une vocation sanitaire, il faisait aussi office de séminaire, de maison de retraite et de correction. Ainsi Beaumarchais y séjourna quelques jours en 1785 à la suite du succès de sa pièce « Le Mariage de Figaro ». Le rigorisme des lazaristes et surtout les biens immenses qu'ils avaient accumulés les désignèrent, en 1789, à la fureur de la foule, et le pillage, dans la nuit du 12 au 13 juillet, fut le prologue des grandes émeutes parisiennes. En 1792, ordre fut donné aux lazaristes de quitter les lieux. La Maison de Saint-Lazare, qui servait déjà en partie de lieu d'emprisonnement, devint une prison à part entière. Affectée aux femmes à partir de 1794, elle se divisait en deux sections : le quartier judiciaire réservé aux femmes prévenues d'un délit commun et le quartier administratif dans lequel on distinguait les filles publiques saines de leurs collègues malades. Lorsque vint la Terreur, des personnes de tout sexe s'entassèrent entre ces murs. Le calme revenu, elle redevint une maison de correction pour jeunes filles, jusqu'en 1896, puis une prison et un hôpital pour femmes détenues, prostituées ou condamnées. Avec la Première Guerre Mondiale, on vit arriver une nouvelle vague de détenues, les espionnes, dont la célèbre Mata-Hari. En 1935, la prison fut démolie. Seule subsiste la chapelle construite en 1824, transformée en amphithéâtre et l'infirmerie de la même époque. Saint-Lazare a retrouvé sa vocation première et l'hôpital, spécialisé en gastro-entérologie, dispose aujourd'hui de 54 lits. Saint-Lazare est maintenant un service de Lariboisière.


Adresse

107, rue du Faubourg Saint-Denis
75010 PARIS


GPS

Latitude : 48.875400
Longitude : 2.355567

 


Comment s'y rendre

Métro : Gare de l'est (lignes 4, 5, 7),
Bus : Arrêt Valenciennes - 38/39/46/65/350 Arrêt Faubourg Saint-Denis - 32 Arrêt Porte Saint-Denis - 20/39


A voir dans les environs

Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 10ème et découvrir les environs


Liens

Si vous souhaitez consulter d'autres articles sur le 10ème arrondissement.
D'autres articles portant sur la catégorie Hôpitaux et Santé sont accessibles.


Liens externes sur ce sujet

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rue_du_Faubourg-Saint-Denis 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prison_Saint-Lazare 


Sources

Guide du Paris Savant
Photo TP 2013