Aide à la recherche / Avenues

LES AVENUES

Les avenues

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les avenues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

 

Lire la suite : AVENUES

L'AVENUE DE SAINT-MANDE
 
 
L'avenue de Saint-Mandé
 
 
Mais que sont donc ces jardinets présents devant la plupart des immeubles et maisons de l’avenue de Saint-Mandé ?
 
 
Ces aménagement résultent d’une initiative d’un maire de Saint-Mandé, Pierre Allard (1816-1828) qui exigea qu’une zone de trois mètres cinquante de large soit réservée de chaque côté de l’avenue à des jardinets à implanter au droit des maisons. A cette époque l’avenue s’appelait l’avenue du Bel-Air et ne prit son nom actuel qu’en 1868, lorsqu’une partie de la commune de Saint-Mandé fut incorporée à Paris, cette dernière ayant déjà une avenue du Bel-Air. L’avenue mesure 1110 mètres de long. L’avenue d’origine, celle du Bel-Air avait été ouverte en 1697 afin de rallier le bourg de Saint-Mandé.
2 à 14 – L’Institut supérieur du bois et l’Office national des forêts.
29 – Villa de Saint-Mandé.
38 – Emplacement des anciens ateliers-écoles de la Chambre de Commerce de Paris.
41 - Immeuble de rapport en pierre de taille, de style Art Nouveau, construit en 1901 par l’architecte Jean Falp. Cet immeuble est composé de quatre travées, dont les deux centrales possèdent des oriels s'étendant du second étage au quatrième. Les oriels sont soutenus par de fortes consoles sculptées de têtes de femmes, encadrant les fenêtres du premier étage. Au-dessus de chaque baie des mascarons représentent au premier étage des têtes de femmes et aux étages supérieurs des animaux mythiques. La porte principale en bois sculptée est surmontée d'une sculpture représentant deux têtes de femmes aux longs cheveux se touchant face à face. Le bâtiment est inscrit sur la liste des protections patrimoniales de l'arrondissement.
42 – Emplacement du salon des Familles. En 1900, salle pour banquets et réunions.
43 – Square Courteline, qui a été habité par l’écrivain Georges Courteline de 1907 jusqu’à sa mort en 1925.
92 – Ici subsiste la seule maison restante du faubourg de Saint-Mandé, construite sous le règne de Louis-Philippe, avant l'annexion à Paris du quartier du Bel-Air de Saint-Mandé en 1860. Cette maison de deux étages sur rez-de-chaussée, plus combles avec lucarnes est de modénature simple : façade bordée de refends horizontaux, chambranles moulurées des fenêtres, fronton plat au-dessus de la fenêtre centrale du premier étage, corniche à denticules. L'immeuble est inscrit sur la liste des protections patrimoniales de l'arrondissement.
 
Adresse
Avenue de Saint-Mandé
75012 PARIS
 
GPS 
Latitude : 48.844945
Longitude : 2.402851
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Picpus (ligne 6)
Bus : 29, arrêt Fabre d’Eglantine, 29, 56 arrêt Picpus, 29, 56, 64 arrêt Docteur Netter, 29, 56 arrêt Porte de Saint-Mandé.
Tramway : 3a arrêt Alexandra David-Neel
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 12ème et découvrir les environs.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur 
le 12ème arrondissement.
D'autres articles portant sur 
Les avenues peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photos R Desenclos 2011