Aide à la recherche / Boulevards

LES BOULEVARDS

Les boulevards

 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les boulevards sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : BOULEVARDS

LE BOULEVARD DAVOUT
 
Le boulevard Davout
 
 
 
Le boulevard Davout va de la Porte de Bagnolet à la Porte de Vincennes. Il mesure 1870 mètres.
 
 
Ce boulevard est une ancienne section de la rue militaire, chemin de ronde intérieur de l’enceinte fortifiée de Thiers, percée ici, lors de sa démolition, des portes de Montreuil et de Bagnolet. Il a reçu en 1864, le nom de Davout (1770-1823), duc d’Auerstaëdt, prince d’Eckmühl, maréchal de France.
 
Louis Nicolas d’Avout puis Davout, duc d'Auerstaedt, prince d'Eckmühl, né le 10 mai 1770 à Annoux (Yonne) et mort le 1er juin 1823 à Paris, est un général de division français, maréchal d'Empire. Issu d'une famille de petite noblesse, Davout sert dans l'armée de l'Ancien Régime, puis devient chef de bataillon des volontaires de l'Yonne en 1791. Dès lors, son avancement est fulgurant : général de brigade en juillet 1793, il participe à la campagne d'Égypte sous les ordres de Napoléon Bonaparte et est fait général de division en 1800. Il inaugure son nouveau commandement en prenant la tête de la cavalerie de l'armée d'Italie avec laquelle il se signale à Pozzolo. Le 19 mai 1804, Napoléon, devenu empereur, élève Davout à la dignité de maréchal d'Empire. Davout joue un rôle majeur lors des guerres napoléoniennes, notamment à Austerlitz en 1805 et à Auerstaedt en 1806 où il met en déroute la principale armée prussienne. En récompense de cette dernière victoire, l'Empereur lui octroie l'honneur d'entrer le premier dans Berlin le 25 octobre 1806. Davout se distingue ensuite à la bataille d'Eylau, avant d'occuper les fonctions de gouverneur du Grand-duché de Varsovie. Commandant en chef de l'armée d'Allemagne en l'absence de l'Empereur, il fait avec brio la campagne d'Allemagne et d'Autriche à l'issue de laquelle il reçoit le titre de prince d'Eckmühl. Employé en Russie, où il dirige le Ier corps, puis en Allemagne après la retraite des troupes françaises, Davout s'enferme dans Hambourg et résiste aux attaques des armées alliées jusqu'à la chute du régime impérial. Passif sous la Première Restauration, le maréchal se rallie pendant les Cent-Jours à Napoléon Ier qui le fait ministre de la Guerre. Après la défaite de Waterloo, il se retire dans ses terres de Savigny-sur-Orge. Il meurt de maladie le 1er juin 1823 à Paris, à l'âge de 53 ans. Considéré comme le meilleur subordonné de Napoléon sur le plan tactique, Davout est le seul maréchal de l'Empire à rester invaincu au cours de sa carrière militaire. D'un caractère difficile et exigeant à l'encontre de ses officiers, il se montre sévère sur l'entraînement et la discipline de ses troupes. Il est toutefois sévèrement critiqué par l'Empereur à Sainte-Hélène : « Il a fini par trahir comme les autres quand il a vu ma cause en péril, et, quand il l'a vue perdue, il a voulu conserver ses honneurs et tout ce qu'il me devait de richesses et de grandeurs ; il m'a mal servi […] Vous ne connaissez pas les hommes, vous ne connaissez pas Davout comme moi ».
 
1 – Porte de Vincennes.
2 – Jardin Noël Ballay.
48-52 – Square Paganini.
51 - Ecole des filles où le peintre Maurice Guy-Loë a peint une fresque, La Farandole, en 1933. Aujourd’hui Ecole Polyvalente Davout.
59-63 - Jardin de la Gare-de-Charonne. Accès à l’ancienne gare de Charonne.
62 - Siège en 2011-2012 de l'hebdomadaire Charlie Hebdo : un incendie criminel y est perpétré dans la nuit du 1er au 2 novembre 2011.
67/69 – 73/74 – Porte de Montreuil.
73 - Studio Davout.
133 – INED (Institut National des Etudes Démographiques).
134 – Jardin Serpollet/Davout.
138 – Centre Sportif Davout.
166 – Porte de Bagnolet.
 
Adresse
Boulevard Davout
75020 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.855883
Longitude : 2.410081
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Porte de Bagnolet (ligne 3), Porte de Montreuil (ligne 9), Porte de Vincennes (ligne 1)
Bus : 86 arrêt Porte de Vincennes, 57, arrêt Porte de Montreuil, 76 arrêt Porte de Bagnolet.
Tramway : T3b arrêts Porte de Bagnolet, Marie de Mirbel, Porte de Montreuil, Porte de Vincennes.
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 20ème arrondissement et découvrir les environs

Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 20ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Boulevards peuvent vous intéresser.
 
 
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2017
Photo de la traversée de la porte de Montreuil par le boulevard Davout.