Aide à la recherche / Boulevards

LES BOULEVARDS

Les boulevards

 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les boulevards sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : BOULEVARDS

LE BOULEVARD SUCHET
 
 
 
Le boulevard part de l'avenue Henri-Martin à la porte de la Muette et arrive à la rue d'Auteuil, où il laisse la place au boulevard Murat après la porte d'Auteuil. Il a reçu son nom de Louis Gabriel Suchet (1770-1826), duc d'Albufera, maréchal de France. Il mesure 1700 mètres.
 
 
Louis-Gabriel Suchet, duc d'Albufera, est un officier général et maréchal d'Empire français, né à Lyon le 2 mars 1770 et mort à Marseille le 3 janvier 1826. Fils d'un soyeux lyonnais, il commence sa carrière en 1791 en s'engageant dans la Garde nationale. Il gravit rapidement les échelons jusqu'au grade de lieutenant-colonel et participe à ce titre à la première campagne d'Italie qu'il termine comme commandant de la 18e demi-brigade ; il occupe ensuite les fonctions de chef d'état-major en Helvétie et en Italie. Nommé général de division en 1799, il sert encore en Italie pendant deux ans. Sous le Premier Empire, il fait avec brio les premières campagnes napoléoniennes à la tête d'une division. En 1808, Suchet est envoyé prendre part à la guerre de la péninsule espagnole. Il obtient rapidement le commandement de l'armée d'Aragon avec laquelle le général remporte une série de victoires contre les Espagnols. Excellent administrateur, et contrairement à la quasi-totalité de ses collègues, il consolide ses positions en créant une administration civile efficace et en pacifiant la région, s'attachant ainsi la population aragonaise. Il s'empare successivement des villes de Lérida, Tortosa et Tarragone — à la suite de quoi Napoléon l'élève à la dignité de maréchal d'Empire le 8 juillet 1811 — puis du royaume de Valence. Les défaites françaises dans le reste de la péninsule l'obligent cependant à se replier sur les Pyrénées. Rallié aux Bourbons, il reprend du service sous les Cent-Jours avec le commandement de l'armée des Alpes ; il est cette fois disgracié par Louis XVIII à la Seconde Restauration mais est finalement rappelé à la chambre des pairs. Malade, Suchet meurt le 3 janvier 1826 à l'âge de 55 ans. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 39). Seul maréchal à avoir gagné son bâton pour ses victoires en Espagne, ses talents militaires sont reconnus par Napoléon à Sainte-Hélène : « Si j'avais eu deux maréchaux comme Suchet, je n'aurais pas seulement conquis l'Espagne, mais je l'aurais aussi gardée. »
 
La Porte de la Muette
L'origine du nom « Muette » est controversée. Il peut faire référence à la mue des cerfs ou à celle des faucons, ou bien désigner une meute de chiens dans une ancienne orthographe. La porte de la Muette est située à 500 m au nord de la porte de Passy et 900 m au sud de la porte Dauphine, à la jonction du boulevard Suchet et du boulevard Lannes au niveau de la place de Colombie dans le prolongement de l’avenue Henri-Martin.
 
6 - Les immeubles Walter. Il s’agit d’immeubles années 1930 très réputés dans leur genre.
Les immeubles Walter sont un ensemble immobilier de rapport de luxe situés porte de la Muette. Composé de trois bâtiments de pierre entourant des cours intérieures et des espaces verts, l'ensemble est de style Art déco ressemblant à une citadelle. Les immeubles sont construits de 1929 à 1931 par l'architecte Jean Walter et le ferronnier Raymond Subes sur un terrain vague après la démolition de l'enceinte de Thiers. Ces immeubles ont été construits pour une clientèle fortunée, dans le concept de cité-jardin et le style Art déco. Chaque bâtiment est à trois étages reliés par des pilastres. Les façades et toitures sur rues, sur cours et sur jardins et les parties communes, y compris les cages d'escaliers et d'ascenseurs sont inscrites au titre des monuments historiques depuis le 23 août 2006. Une légende raconte que Joséphine Baker avait l'habitude de venir danser dans cet ensemble lors de grandes fêtes
•    Le patron de la maison de joaillerie Mauboussin, Patrick Goulet-Mauboussin.
•    En 2001, le marchand d'art Guy Wildenstein achète l'appartement, à Patrick Goulet-Mauboussin, pour 3,8 millions d'euros. Poursuivi pour fraude fiscale, Guy Wildenstein est contraint de vendre son appartement au marchand de biens Pierre Reynaud.
•    Le footballeur Samuel Eto'o.
•    L'écrivain et poète Bernard Ruiz-Picasso.
•    L'animateur Arthur, propriétaire d'un appartement de 500 m2 et d'une terrasse de 300 m2, a vendu, en septembre 2009, son duplex 30 millions d'euros à Gulnara Karimova.
•    Gulnara Karimova, la fille aînée du président ouzbek Islom Karimov. Celle-ci étant poursuivie pour blanchiment d'argent, le duplex a été vendu aux enchères par la justice française le 23 mars 2017. La mise à prix à 500 000 euros a été emportée par le marchand de biens Pierre Reynaud, directeur du groupe PRI, pour la somme de 13 millions d'euros. Celui-ci avait déjà acquis, en 2016, l'appartement de la famille Wildenstein.
•    Le fondateur de Franprix et de LeaderPrice Jean Baud.
•    Le sénateur et PDG du groupe Dassault, Serge Dassault.
•    L'actrice Catherine Deneuve.
•    Le parfumeur Pierre Guerlain.
•    Le tennisman et industriel René Lacoste.
•    Le fondateur du groupe L'Oréal, Eugène Schueller, père de Liliane Bettencourt.
•    Le marchand de biens Pierre Reynaud, qui a acquis aux enchères les appartements de Guy Wildenstein, en 2016, et de Gulnara Karimova en 2017.
 
22 - L’ambassade de Monaco.
Son ambassadeur est, depuis 2015, Son Excellence Monsieur Claude Cottalorda, qui est aussi ambassadeur de Monaco auprès de la Principauté d'Andorre.
 
Entre le 22 et le 24 se trouve Le square des Écrivains-Combattants-Morts-pour-la-France.
Cet espace vert a reçu son nom par arrêté du 11 février 1928. il rend hommage aux écrivains français morts au combat durant la Grande Guerre (1914-1918), parmi lesquels Alain-Fournier, Charles Péguy, Louis Pergaud et Guillaume Apollinaire. Ce square a été ouvert par la Ville de Paris sur l’emplacement du bastion 59 de l’enceinte de Thiers.
 
24 - Ici ont vécu Wallis Simpson et Édouard VIII autour des années 1940.
 
38 – L’ambassade de Biélorussie.
L'ambassade de Biélorussie en France est la représentation diplomatique de la République de Biélorussie auprès de la République française. Elle est située 38, boulevard Suchet dans le 16e arrondissement. Son ambassadeur est, depuis 2012, Pavel Latushka.
 
Après le 40, La Porte de Passy.
La porte de Passy est une porte de Paris située à 1 000 m au nord de la porte d'Auteuil et 500 m au sud de la porte de la Muette. Historiquement, elle se situe sur le boulevard Suchet à l'angle avec l'avenue Ingres et donne accès au cœur du bois de Boulogne. De nos jours elle est localisée un peu en avant dans le bois au niveau du boulevard périphérique. La porte de Passy constitue l'accès à l'hippodrome d'Auteuil et se trouve à proximité du musée Marmottan et du jardin du Ranelagh.
 
53 et jusqu'à la porte d'Auteuil, sur la partie ouest du boulevard, se situent huit immeubles quasi - identiques en pierre de taille. C'est également ici que l'acteur et humoriste français Bourvil vécut et trouva la mort le 23 septembre 1970.
 
66 – Le Square Henry Bataille
Ce square rend hommage au poète et auteur dramatique Henry Bataille (1872-1922), qui avait choisi d’habiter au 40 avenue Foch situé non loin de là. Une gazelle en bronze, réalisée par Marguerite Bayser, se dresse sur la pelouse centrale et des érables en forme de boule (Acer platinoïdes Globosum) bordent les allées.
 
Le Stade Suchet
 
90 – Le Square Tolstoï
Le square Tolstoï est un square du 16e arrondissement. Un buste de Léon Tolstoï orne un des côtés du square. La fontaine représentant une femme est l'œuvre de Charles Georges Cassou.
 
118 - Le Square Alfred Capus
Ce petit square blotti entre les beaux immeubles de l’avenue du Maréchal Liautey et du boulevard Suchet rend hommage à l’auteur dramatique Alfred Capus (1858-1922) et permet aux enfants de disposer d’un bac à sable et de divers jeux, non loin d’une plaque à la mémoire de Jozsef Antall (1896-1974), homme d’Etat hongrois, protecteur des prisonniers français et des victimes du nazisme, et de son fils (1936-1993), premier chef du gouvernement de la Hongrie démocratique issu d’élections libres. Vous reconnaîtrez un micocoulier de Provence (Celtis australis), à sa silhouette hivernale étrange. Ses rameaux sont en « zigzag ».
 
La Porte d’Auteuil
La porte d'Auteuil est une porte de Paris située dans le 16e arrondissement à proximité immédiate du quartier d'Auteuil. Elle marque la jonction entre la rue et le boulevard d'Auteuil et entre les boulevards Suchet et Murat. La porte d'Auteuil correspond à une zone relativement récente et peu dense de Paris, fortement marquée par l'architecture post-haussmannienne des années 1920 et 1930 : les anciens immeubles de la ville de Paris situés à la jonction du boulevard Suchet, le lycée Jean-de-La-Fontaine, les tribunes de l'hippodrome d'Auteuil, la piscine Molitor et la tribune présidentielle du stade Jean-Bouin, sont considérés comme emblématiques de l'architecture de cette période. Elle donne accès au Sud du bois de Boulogne et à ses nombreux aménagements récréatifs, comme le complexe de Roland-Garros, l'hippodrome d'Auteuil, le stade Jean-Bouin et le fameux Parc des Princes ainsi qu'à des parcs et jardins, notamment celui des serres d'Auteuil.
 
Adresse
Boulevard Suchet
75016 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.855416
Longitude : 2.263467
 
Comment s'y rendre
Métro : Porte d’Auteuil (ligne 10)
RER : -
Bus : PC1/63 arrêt Porte de la Muette, PC1 arrêt Ernest Hébert, PC1/32 arrêt Porte de Passy, arrêt Raffet, arrêt Alfred Capus, 32/52 arrêt Gare d’Auteuil, arrêt Porte d’Auteuil
Tramway : -
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 16e et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 16e arrondissement.
D’autres articles concernant Les boulevards peuvent vous intéresser.
 
 
Sources
Dictionnaire Historique des rues de Paris
Wikipedia
Paris.fr
Photo R.Desenclos 2008/2017