Aide à la recherche / Galeries et Passages

LES GALERIES ET PASSAGES

Galeries et Passages

 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les galeries et passages couverts sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Notons que ne sont groupés ici que les passages couverts, les passages non couverts sont groupés dans la catégorie "Passages".

Lire la suite : GALERIES ET PASSAGES COUVERTS

LE PASSAGE DU GRAND CERF / GRAND CERF GALLERY

 

Le Passage du Grand Cerf

 

En 1825, la maison du « roulage du Grand Cerf », qui était le terminus des Messageries Royales, fut démolie. La date d’ouverture du passage reste imprécise. Il fut sans doute ouvert en 1835. Le style de la verrière est cependant plus tardif.

Son histoire est étroitement liée à l’histoire du quartier : le quartier Saint-Denis était en 1830 le plus populaire et industrieux de Paris où l’on y trouvait des petites fabriques et des ateliers. L’apparition de passages plus luxueux fit de l’ombre au Passage du Grand Cerf. Pourtant, la qualité de son architecture mérite une attention. Sa hauteur, 11,80 m, est la plus importante de tous les passages parisiens. Sa structure en partie métallique permettait de construire deux niveaux de façade entièrement vitrée. L’habitation ne commence qu’à partir du troisième étage. Ainsi, on a pu dire que ce Passage était plutôt destiné à la production et à l’artisanat qu’au luxe et à la vente de ses produits. En 1862, il fut légué à l’Assistance Publique. Une désaffection progressive a nui à son entretien. Délaissé pendant de nombreuses années, le Passage du Grand Cerf a été réhabilité en 1990. Il est aujourd’hui l’un des passages les plus attrayants de Paris. Les « Puces » du meuble contemporain y ont lieu deux fois par an.

In 1825, the home of "Rolling of the Grand Cerf”, who was the terminus of the royal messengers, was demolished. The opening date of the transition remains unclear. It was probably open in 1835. The style of the canopy is however of a later date. Its history is closely linked to the history of this area: the Saint-Denis district was in 1830 the most popular and industrious of Paris, where there were some small factories and workshops. The appearance of arcades more luxurious made a shade to Passage du Grand Cerf. However, the quality of its architecture deserves special attention. Its height, 11.80 m, is the largest of all the Parisian arcades. Its metal structure partly allowed to build two levels of fully glazed facade. Housing starts only from the third floor. Thus, one could say that this passage was rather intended to produce and crafts than luxury and the sale of its products. In 1862 it was bequeathed to the Public Assistance. A gradual disaffection has undermined his support. Abandoned for many years, the Passage du Grand Cerf was rehabilitated in 1990. It is now one of the most attractive parts of Paris. The "Bullets" contemporary furniture are held 2 times a year.

Adresse
145, rue Saint-Denis – 8, rue Dussoubs,
75002 PARIS

GPS

Latitude : 48.864941
Longitude : 2.348599

Comment s'y rendre
Métro : Etienne Marcel (ligne 4)
Bus : 29, arrêt Etienne Marcel

Plan


A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 2ème et découvrir les environs


Liens

Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 2ème arrondissement.
D’autres articles concernant les Passages peuvent vous intéresser.
Enfin, il est également cité dans l’une des circuits : Les Passages.

 

Retrouvez plus de détails sur ce passage dans le diaporama qui lui est consacré : http://youtu.be/lUPAecSpnVM


Liens externes sur ce sujet

http://parisavant.com/index.php?showimage=1101
http://www.parisenimages.fr/fr/popup-photo.html?photo=683-5

Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Divers Internet
Photo R. Desenclos 2008