LA PLACE DES ETATS-UNIS
 
La Place des Etats-Unis
 
La place des Etats-Unis, qui mesure un peu plus d’un hectare, se trouve dans le 16ème arrondissement. Elle commence au 33 de l’avenue d’Iéna et se termine rue Galilée.
Elle a été formée en 1881, sur l’emplacement de grands réservoirs, contenant chacun 9000 muids et alimentés à partir de 1782 par de l’eau de la Seine, refoulée par les pompes de Chaillot. Son nom antérieur était place de Bitche depuis 1863, mais le nom fut changé à la suite de l’implantation de la légation des Etats-Unis, dont on comprendra qu’ils ne souhaitaient pas conserver l’ancien nom. Elle est bordée d’anciens hôtels particuliers. La statue de la liberté offerte aux Etats-Unis par la France en 1885, demeura sur cette place jusqu’en 1888.
On y trouve aujourd’hui :
  • Le square Thomas Jefferson
  • Le monument en l’honneur d’Horace Wells
  • Le buste de l'ambassadeur américainMyron Timothy Herrick
  • Le monument à Lafayette et George Washington
  • Le monument aux volontaires américains de la Première Guerre Mondiale
  • Une plaque commémorant les attentats du 11 septembre 2001
Elle abrite en outre l’ambassade de Bahreïn et celle du Koweït, au 11 le siège de la maison Baccarat avec sa Galerie-Musée ainsi que celui de la société Pernod-Ricard, la résidence de l’ambassadeur d’Egypte et celle de celui du Koweït.
 
1 - Ambassade du Koweït. Ancien hôtel de la comtesse Branicka, lieu de rendez-vous de l'émigration polonaise au début du XXe siècle.
2 - L'Hôtel Ephrussi : construit en 1886 par Ernest Sanson pour le banquier Jules Ephrussi, il a ensuite appartenu au roi d'Égypte Fouad Ier, qui l'a acheté en 1922, avant d'être saisi par la République d'Égypte qui y a installé la résidence de son ambassadeur.
3 - C'est ici que le ministre Morton installa sa résidence et, pour une brève période, les bureaux de la légation des États-Unis d'Amérique. La romancière américaine Edith Wharton a habité l'hôtel.
3bis - Ambassade de Bahreïn; ce petit hôtel en brique et pierre a été construit pour Mme de Meyendorff avant de devenir la demeure du peintre mondain Théobald Chartran et de sa femme Sylvie, dont le salon réunissait artistes, gens de lettres et hommes politiques. Pendant l'occupation allemande de Paris durant la Seconde Guerre mondiale, c'est une annexe de la Gestapo.
4 - Hôtel Deutsch de la Meurthe : construit pour Henry Deutsch de la Meurthe (1846-1919), industriel et pionnier de l'aviation. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'hôtel a été occupé par la Gestapo. Il a ensuite été la résidence, à partir de la fin des années 1940, de Francine Worms-Weisweiller (1916-2003), descendante de la famille Deutsch de la Meurthe, mécène de Jean Cocteau, et de son mari, le financier américain Alec Weisweiller. Aujourd'hui résidence de l'ambassadeur du Koweït en France.
6 - Ancien hôtel du prince Alexandre Bariatinski (1870-1910) et de la princesse, née Catherine Alexandrovna Yourievska (1878-1959), fille légitimée d'Alexandre II de Russie. Aujourd'hui showroom des cristalleries d'Arques.
7 - Immeuble construit à l'emplacement de l'hôtel appartenant à Ida Rubinstein, danseuse et mécène.
8 - Ce bel hôtel particulier a appartenu au début du XXe siècle au président G.-E. de Saint-Paul, conseiller d'État, puis il a abrité le célèbre salon littéraire de la poétesse Edmée de La Rochefoucauld, réputé être l'antichambre de l'Académie française.
10 - Hôtel de Brantes : il abrite aujourd'hui les bureaux d'un cabinet d'avocats.
11 - Hôtel Bischoffsheim (dit également de Noailles) : construit en 1895 par Ernest Sanson pour le financier Raphaël Bischoffsheim, puis occupé après lui par sa petite-fille, la vicomtesse Marie-Laure de Noailles, qui y reçut artistes et écrivains. Il a ensuite appartenu au financier saoudien Akram Ojjeh, puis à la veuve de celui-ci, Nahed, qui l'a vendu aux cristalleries de Baccarat. Cette entreprise a rénové l'hôtel avec l'aide du designer Philippe Starck pour y installer un luxueux showroom, un « musée du cristal » et un restaurant (Cristal Room).
12 - Ce vaste hôtel particulier abrite le siège de la société Pernod-Ricard.
14 - Immeuble construit à l'emplacement de l'hôtel de la duchesse d'Isly (en 1910).
16 - Hôtel de Yturbe : après avoir abrité le siège de l'ambassade des États-Unis, il est devenu la propriété de Francisco-María de Yturbe y Anciola, ancien ministre des Finances du Mexique, qui y passa la fin de sa vie et lui a donné son nom. Il passa ensuite à son fils aîné, Francisco-Tirso de Yturbe, diplomate mexicain en poste à Paris, puis au deuxième fils de celui-ci, Miguel de Yturbe, également diplomate, époux de María Teresa Limantour, fille de José Yves Limantour, qui fut ministre des Finances du Mexique pendant dix-huit ans au temps de Porfirio Díaz. La famille de Yturbe possède par héritage depuis 1944 le château d'Anet (Eure-et-Loir).
17 - Siège du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR). L'immeuble a été habité par le comte et la comtesse Charles Cahen d'Anvers, qui ont donné à l'État en 1935 leur château de Champs-sur-Marne. Il doit s'agir de l'hôtel "dans le style louis XIV" que ses parents firent édifier en 1880 par l'architecte Gabriel-Hippolyte Destailleur au 2, rue de Bassano / angle de la place. L'homme d'affaires libanais Samir Traboulsi habitait cet immeuble au moment de l'affaire Pechiney-Triangle.
18 - Immeuble construit par l'architecte Pierre Humbert pour Mlle de Montesquiou-Fezensac.

Adresse
 
Place des Etats-Unis
75016 PARIS

GPS 
Latitude : 48.868008
Longitude : 2.294269

Comment s'y rendre
Métro : Boissière (ligne 6)
Bus : 22/30 arrêt Kléber-Paul Valéry

Plan

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 16ème et découvrir les environs

Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 16ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Places et parvis.

Liens externes sur ce sujet
https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_%C3%89tats-Unis

Source
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2011