Aide à la recherche / Quartiers

QUARTIERS
paris quartiers
 
 
Cet article est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les quartiers au sens large  sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. En outre, il faut distinguer les quartiers administratifs au nombre de 80 et les quartiers se trouvant autour d’un édifice, d’un lieu particulier, etc..

Lire la suite : QUARTIERS

L'ïLE DE LA CITE / CITE ISLAND

 

L'Île de la Cité

 

En 52 avant Jésus-Christ, il n’y a rien ou presque sur les îlots qui composeront l’île de la Cité dans le futur. Jules César appelle d’ailleurs Lutèce - du gaulois luto = marais ou du latin lutum = boue -, le petit oppidum ou temple qui se situe sur l’un des îlots.

Vivent là quelques pêcheurs qui jettent leurs filets dans le fleuve. On trouve aux alentours des marais et vers l’ouest, une grande forêt. Sur la rive gauche un promontoire rocheux, qui sera la Montagne Sainte-Geneviève, bien plus tard. Pour se rendre compte de la transformation opérée durant ces deux mille ans, il faut se rendre au square du Vert-Galant pour descendre de sept mètres et ainsi atteindre le niveau où vivaient les Parisii de l’époque. Pour ces tribus, le fleuve est la déesse Sequana, qui donne son nom aux eaux qui bordent les implantations. Après les différentes batailles qui eurent lieu entre les Romains et les Parisii, les premiers incitent les seconds à se regrouper, pourquoi pas dans les îles au milieu du fleuve, ce qui en ferait une place facilement défendable. C’est ainsi que Lutèce, ville gallo-romaine émerge du fleuve. Les îlots sont reliés entre eux par des ponts à péage. La cité s’organise et la confrérie des mariniers offre un pilier de soutènement du premier palais fortifié construit sur l’île. La colonne, haute de cinq mètres est aux effigies des dieux gaulois mais aussi romains. Lutèce débute ainsi une vie millénaire.

De nombreux projets furent élaborés au milieu de XIXe siècle afin de rendre à l'île de la Cité le rôle central de ses origines. Un fouriériste qui se faisait appeler Perreymond, dans ses Études sur la ville de Paris, fut un des premiers à suggérer un vaste programme de reconstruction de l'île afin d'en faire le centre religieux et culturel de la capitale, envisageant la construction d'un opéra et d'une grande bibliothèque. Viollet-le-Duc projeta, quant à lui, l'édification d'un grand palais épiscopal à proximité de la cathédrale. Il dut se contenter de rebâtir la sacristie de Notre-Dame.

L'Île de la Cité Mais ce furent surtout les travaux décidés par le baron Haussmann qui apportèrent la plus grande mutation de l’île de la Cité depuis le Moyen Âge : on rasa toute la partie comprise entre le palais de Justice et la cathédrale Notre-Dame, de même que l’est du chevet. Des centaines de maisons et de nombreuses petites églises disparurent. Seuls échappèrent à la démolition deux pans de la place Dauphine ainsi que le cloître Notre-Dame. 25 000 personnes furent expulsées. On édifia sur l’emplacement laissé libre la caserne de la Cité, devenue préfecture de police, et le tribunal de commerce. La large trouée du boulevard du Palais supplanta la sinueuse rue de la Barillerie ; la rue de la Cité absorba les vieilles rues du Marché-Palu, de la Juiverie et de la Vieille-Lanterne ; la rue de Lutèce remplaça la rue de Constantine. Choix esthétique douteux, le parvis de Notre-Dame fut agrandi de six fois la surface qu’il occupait au Moyen Âge, par la démolition de l’Hôtel-Dieu, qui fut reconstruit entre 1868 et 1875 plus au nord, et la suppression des maisons canoniales et de la vingtaine de sanctuaires qui entouraient la cathédrale selon la tradition médiévale. Ces transformations radicales sont encore aujourd'hui très contestée et suscitèrent de vives protestations en raison de la disparition pure et simple du cœur historique de Paris et de son histoire millénaire.

In 52 BC, there is little or nothing about the islands that make up the Île de la Cité in the future. Julius Caesar called it Lutetia - from Gallic luto = marsh or Latin lutum = mud - the oppidum or small temple located on an islet. Live there some fishermen who cast their nets into the water. There are around marshes and westward, a large forest. On the left bank of a rocky promontory, which will be the Montagne Sainte-Genevieve, much later. To realize the transformation wrought during these two thousand years, one must go to the Square du Vert-Galant down to seven meters and thus reach the level where Parisii lived at this time. For these tribes, the river is the goddess Sequana, which gives its name to the waters around the settlements. After various battles that took place between the Romans and Parisii, the first to encourage the latter to regroup, why not in the islands on the river, which would make it a place easy to defend. Thus Lutetia, the Gallo-Roman city emerged from the river. The islands are connected by toll bridges. The city is organized and the brotherhood of mariners offers a pillar of support of the first fortified palace built on the island. The column, five meters high bears the effigies of the Gallic gods but also Roman. Thus Lutece begins its millenium life.


Adresse

Ile de la Cité
75001 PARIS

75004 PARIS


GPS
Latitude : 48.855035
Longitude : 2.346813


Plan



Comment s'y rendre
Métro : Cité (ligne 4)
Bus : 21/38/85/96 arrêt Palais de Justice

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs.
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.

Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur
le 1er arrondissement.

D’autres articles concernant le 4ème arrondissement peuvent vous intéresser.
Cet article concerne également la catégorie Les Quartiers.

Retrouvez également ce sujet dans le circuit : L'ïle de la Cité, ainsi  que dans Le Paris médiéval dans le IVème arrondissement.

Liens externes sur ce sujet
http://paris1900.lartnouveau.com/paris00/l_ile_de_la_cite.htm

http://paris-atlas-historique.fr/30.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_de_la_Cit%C3%A9


Sources
Métronome
Divers Internet
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2010