Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE DES ROSIERS
 
La rue des Rosiers
 
 
 
Fuyant les persécutions, les juifs ashkénazes commencent à affluer en France à partir de 1881. Ils se logent à Paris, auprès de leurs coreligionnaires établis surtout dans le Marais.
 
 
En 1900, environ 6000 personnes sont arrivées de Roumanie, Russie et Autriche-Hongrie, 18000 autres jusqu’en 1914. Installés en nombre dans les rues des Ecouffes, Ferdinand-Duval, nommée rue des Juifs jusqu’en 1900 et des Rosiers, ils y constituent le « pletzl », la « petite place » en yiddish et créent l’école israélite du travail au 4bis de la rue des Rosiers. La vie de cette communauté a été évoquée dans le roman « Les eaux mêlées » de Roger Ikor. La rue des Rosiers commence au 13 de la rue Mahler et se termine au 42 de la rue Vieille-du-Temple. Elle mesure 300 mètres. C’était autrefois un chemin de ronde intérieur de l’enceinte de Philippe Auguste dont les restes classés, subsistent aux 8, 10 et 14. Elle était déjà citée en 1230 sous le même nom, dû aux rosiers voisins.
4 - Hammam réputé, le "Hammam sauna Saint-Paul" construit en 1863 (à une époque où les appartements ne disposaient pas de salles de bain). Vendu en 1990, c'est devenu une boutique dont seule la façade, qui porte toujours l'inscription "HAMMAM SAINT-PAUL - SAUNA - PISCINE", rappelle l'ancienne destination. Des commerces de mobilier et de vêtements s'y sont successivement installés.
4bis – Ici se trouve une école privée d'enseignement professionnelle, l'école de travail. À l'origine, en 1852, il s'agissait d'un foyer pour apprentis, « société de patronage des apprentis et ouvriers israélites de Paris » créé par trois étudiants de bonne famille. Un internat se met en place à partir de 1865, dirigé par une association à but non lucratif. En 1885 l'École de travail devient propriétaire de ses murs et, à partir de 1907, propose des cours "théoriques" en complément de l'activité d'apprentissage. En 1957, l'École se rapproche de l'ORT (Union mondiale ORT, Organisation, reconstruction, travail) et devient une école professionnelle à temps complet. En 2002, l'École acquiert un second bâtiment à Paris. En 2014 un restaurant ouvre dans les lieux.
7 – Icise trouvait un restaurant réputé, tenu par Jo Goldenberg. Fermé en 2006, il était connu pour sa cuisine traditionnelle. Un violent attentat y a eu lieu en 1982. En 2010, un magasin de vêtements a pris possession des locaux, tout en gardant la devanture.
8/10 – Vestiges de l’enceinte Philippe Auguste. Accessible par le Jardin des Rosiers – Joseph-Migneret au 10.
16 – Dans la cour, vestiges d’un hôtel. Entrée de l’escalier, mascaron.
17 – Une des deux synagogues de la rue. Remarquer la lampe rouge éternelle située au premier étage.
17/18/20/22 – Vieilles maisons, mansardes du 18, escalier du 20.
23 – Hôtel, en partie du XVIIème siècle, construit sur l’emplacement d’une maison ayant appartenu à François Bugadel, puis au comte de Tancarville, propriété en 1650, de Genlis, puis en 1750, du lieutenant-colonel de cavalerie d’Estat.
25 – Seconde synagogue de la rue qui serait le plus ancien lieu de culte juif à Paris. Le bâtiment date du XVIIIème siècle. Des visites sont organisées chaque mois, et également, pendant le "Festival du Pletzl", qui se déroule au mois de mai de chaque année.
25/27/29/31/32 – Vieilles maisons, entrée du 25, cour du 32.
27 – La boutique jaune de Sacha Finkelsztajn, gastronomie yiddish depuis 1946.
33 – Vendu en 1635 à l’épicier Henri Bruslé.
35 – Maison saisie en 1645 à la requête de Philippe de Champaigne sur Claude Bourgeois en vendu au pâtissier Etienne Laporte.
38/42/44/52/56/58 – Vieilles maisons, porte du 42, un seul étage au 56.
 
Adresse
Rue des Rosiers
75004 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.857069
Longitude : 2.359624
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Saint-Paul (ligne 1)
Bus : 29, arrêt Rue Vieille du Temple, 67/69/76/96 arrêt Rue Vieille du Temple/Mairie du IV
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur
Le 4ème arrondissement.
D'autres articles portant sur la catégorie Les Rues peuvent vous intéresser.
 
 
Sources
Borne historique
Paris rues
Wikipedia
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photo R.Desenclos 2010