Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE DES ECOUFFES
 
La rue des Ecouffes

La rue des Écouffes est une voie du 4e arrondissement qui va de la rue de Rivoli au sud à la rue des Rosiers au nord. Petite rue à l'alignement irrégulier, elle témoigne profondément de la culture juive du quartier.
Le creusement de la rue des Écouffes date du XIIIe siècle. Son nom a varié: rue de l'Écofle au XIIIe siècle; rue de l'Escoufle ou des Escoufles au XIVe siècle; rue des Escoffles au XVIe siècle, puis rue des Écouffes. Son nom provient sans doute d'une enseigne représentant un milan, appelé autrefois escofles. Or escoufle était le nom communément donné aux prêteurs sur gages; La rue a pu être ainsi dénommée parce que des prêteurs sur gages y faisaient affaire. La présence de la culture juive est aujourd'hui importante.
2 – Vieille maison.
3 - L'historien, linguiste et philologue français Charles du Fresne, sieur du Cange (1610-1688), habita ici dès 1673, qu'il louait pour 500 livres par an à François Benoise, aumônier du roi, abbé de Montreuil et chanoine d'Amiens.
5 – Porte
9 – Vieille maison. Entrée d’un passage, aussi sombre que curieux, permettant d’aller dans la rue du Trésor.
11 – Vieille maison.
12 – Vieille maison.
14 – Vieille maison.
16 – Vieille maison.
18 – Ici se trouvent la synagogue Beit Yossef et l'oratoire Fleischman. L'oratoire a été créé en 1930 par Armand Fleischman (1886-1973) en souvenir de son fils Roger, étudiant en médecine, mort à l'âge de 19 ans (1911-1930). Il a été inauguré en 1931 et avait pour objectif d'apporter des cours d'instruction religieuse et d'hébreu à la population yiddishophone du quartier, en particulier les enfants. À l'origine et jusque dans les années 1950, l'oratoire était indépendant et de rite ashkénaze; il est actuellement de rite séfarade et est devenu consistorial. Lorsqu'on passe la porte, on longe un couloir qui donne sur une minuscule arrière-cour pavée. C'est là que se trouve l'oratoire.
20 – A cette adresse vécut et mourut le peintre Philippe de Champaigne (1602-1674). Bien que l'édifice d'origine ait disparu, on sait ce qu'il advint de son bien: hérité de sa belle-famille, il revint à son neveu, Jean-Baptiste de Champaigne, peintre lui-même et valet de chambre du Roi, qui légua la maison à la belle-mère d'un conseiller au Châtelet, Amelin; celui-ci la revendit à Lallemand, homme d'affaires du Roi qui possédait déjà la propriété contiguë.
21- Vieille maison qui vit naître Jacob Kaplan (1895-1994), Grand Rabbin de France de 1955 à 1980.
22 - Maison du XVIIIe siècle. Ici, 44 personnes, adultes et enfants, furent arrêtés lors de la rafle du vel' d'Hiv' du 16 juillet 1942 et déportés.
23 – Ici se trouve la plus ancienne librairie juive du quartier (elle existe depuis le début du XXe siècle). Le géographe Philippe Buache (1700-1773) y a habité.
25 - Hôtel particulier du XVIIe siècle, l'Hôtel Brulart, inscrit à l'inventaire des Monuments historiques pour sa « façade sur rue et le versant de toiture correspondant ; la façade et la toiture du bâtiment du 18s au fond de la cour, y compris la cage et la rampe d'escalier ».
L'une des aventures de Nestor Burma, dans la série Les nouveaux mystères de Paris, s'intitule Du rébecca rue des Rosiers. Léo Malet y décrit le quartier tel qu'il apparaissait à l'époque, en 1958. Il a été porté au petit écran en 1992 par Maurice Frydland. L'une des scènes a été tournée devant l'oratoire Fleischman. Enfin, le photographe Eugène Atget a laissé de très beaux clichés de la rue telle qu'elle était au début du XXe siècle.
Adresse
Rue des Ecouffes
75004 PARIS
GPS
Latitude : 48.856696
Longitude : 2.358490
Plan
Comment s'y rendre
Métro : Hôtel-de-Ville (lignes 1, 11), Saint-Paul (ligne 1)
Bus : 67/69/76/96 arrêt Rue Vieille du Temple-Mairie du IV
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 4ème arrondissement et découvrir les environs
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 4ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Rues peuvent vous intéresser.
Liens externes sur ce sujet
-
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photo R.Desenclos 2016