Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE DE CAUMARTIN
 
 
Le rue de Caumartin
La rue Caumartin est une rue du 9e arrondissement. Elle commence au 2 boulevard de la Madeleine et au 30, boulevard des Capucines et se termine 97, rue Saint-Lazare. Elle mesure 624 mètres. Elle doit son nom à François de Caumartin, qui, en 1779, fit le premier prolongement vers le boulevard des Capucines.
 
 
1-3 – Hôtel Marin-Delahaye
C’est en édifiant ces deux immeubles à rotonde (avec le 2) que l’architecte choisit de signaler le départ de la rue de Caumartin, ouverte peu avant, en 1779. Cet hôtel est l’un des 28, qu’André Aubert édifia dans ce quartier en 1781-1782, pour le fermier général Charles Marin-Delahaye. L’hôtel fut vendu en 1792. Il fut revendu en 1825 à Legendre de Lucay (1754-1836), administrateur général des Postes. Il fut ensuite revendu successivement en 1830 et 1852. Mirabeau y habita en 1789. Lourdes guirlandes au-dessus des fenêtres de deux ailes qui encadrent le bâtiment d’angle en demi-rotonde. Médaillons, trophées, balustres de pierre. Façade inscrite à l’inventaire des monuments historiques, ainsi que la décoration d’un salon circulaire.
 
2 - Hôtel d’Aumont
C’est en édifiant ces deux immeubles à rotonde (avec le 1/3) que l’architecte choisit de signaler le départ de la rue de Caumartin, ouverte peu avant, en 1779. Il appartint en 1785 au duc Louis-Marie-Guy d’Aumont, maréchal de camp depuis 1762 et pair de France depuis 1782. Le naturaliste Carangeot eut en 1788, un célèbre cabinet d’histoire naturelle, qui devint, en 1808, la propriété de Dubois de l’Estang, conseiller à la Cour des Comptes. Le Café Gaillardon occupa son rez-de-chaussée en 1836. Riche décoration du bâtiment central et de ses deux ailes. Hauts-reliefs, guirlandes, fenêtres à balustres de pierre. Pilastres et hauts-reliefs du bâtiment en angle sur le boulevard.
 
2bis – Hôtel reconstruit en 1865 par Grapillard – bas-reliefs.
4 – C’est encore l’architecte André Aubert qui construisit cet immeuble en 1782. Pilastres et décoration.
6 – L’architecte André Aubert construisit également cet immeuble en 1782. Fenêtres et ferronneries.
8 – De la fin du 18e. Stendhal a écrit la Chartreuse de Parme au 8.
10 – De la fin du 18e. Porte.
11 – De la fin du 18e. Façade.
19 – En 1911, Galerie des Artistes modernes.
24 – Maison où mourut, en 1851, Dode de la Brunerie que Louis-Philippe avait nommé maréchal de France, après qu’il eut dirigé les travaux de fortification de Paris, en 1840. Fenêtres, ferronneries.

25 – Le Théâtre Caumartin.

34 – Maison (reconstruite), habitée en 1793 par le chimiste Guyton Morvau (1737-1816), aussi avocat général au parlement de Dijon, qui découvrit, en 1773, le pouvoir désinfectant du chlore.
56/58/60 – De la fin du 18e. Porte du 58. Façade du 60.
61 – Les magasins du Printemps compris entre le boulevard Haussmann, les rues de Caumartin, de Provence et de Charras, anéantis par l’incendie de 1921, ont été reconstruits par l’architecte Wybo.

65 – Le Couvent des Capucins.
Maître d’ouvrage : L’ordre des Capucins
Architecte : Alexandre Théodore Brongniart 1781-1783
Le Lycée Condorcet occupe les bâtiments d’un ancien couvent, dont la chapelle, située dans le pavillon de gauche, sur la rue Caumartin, est devenue l’église Saint-Louis d’Antin. L’ancien cloître du couvent, actuelle cour du Lycée Condorcet, comporte des colonnes sans base, inspirées de l’ordre dorique grec.

66 – Cabinet du docteur Marcel Petiot.
69 – Entrée du Passage du Havre.
71 - Maison Berthault
Architecte : Nicolas Vestier 1792-1793
On retrouve ici les palmettes qui caractérisent les façades des immeubles de la rue des Colonnes, dessinés par le même architecte.
4, 6, 8, 10, 30, 60, 71 construits par l’architecte Nicolas Jacques Antoine Vestier sont classés ou inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.
 
Adresse
Rue Caumartin
75009 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.
Longitude : 2.
 
Comment s'y rendre
Métro : Madeleine (lignes 8/12/14), Havre-Caumartin (lignes 3/9), Haussmann-Saint-Lazare (ligne E)
Bus : 42/52 arrêt Capucines-Caumartin, 22/53/66 arrêt Havre-Caumartin, 26/32/43 arrêt Gare Saint-Lazare-Budapest.
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 9e et découvrir les environs
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 9e arrondissement.
Retrouvez d’autres articles concernant Les Rues.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Source
Dictionnaire Historique des rues de Paris
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2015