Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE JACQUES-BINGEN
 
 
 
 
La rue Bingen
L'ancienne rue Montchanin reçut par un arrêté du 8 juin 1946 le nom du grand résistant Jacques Bingen (Paris, le 16 mars 1908 - Chamalières, le 12 mai 1944), délégué du Comité français de la libération nationale, qui se suicida en 1943 à Clermont-Ferrand après son arrestation par la Gestapo.
 
 
La rue Jacques-Bingen est une rue du 17ème arrondissement qui commence Place Malesherbes et se termine rue Legendre. Elle mesure 162 mètres.
1 – Charles Gounod habita cet endroit dans un hôtel construit vers 1881, par Pigny et y mourut en 1893.
6 – Emplacement, avant 1939, du consulat de la république de Lithuanie, ensuite consulat de l’URSS.
10 – Guy de Maupassant, venant de la rue Dulong, vint habiter, en avril 1884, le rez-de-chaussée de cet hôtel alors construit par son cousin, le peintre paysagiste Le Poittevin qui habitait le premier, le chef d’orchestre, Edouard Colonne (1838-1910) y résida ultérieurement.
 
Jacques Bingen, né à Paris le 16 mars 1908 et mort à Chamalières le 12 mai 1944 (à 36 ans), est une figure éminente de la Résistance française, membre de la France libre dès 1940 puis délégué du général de Gaulle auprès de la Résistance intérieure française, du 16 août 1943 à son arrestation par la Gestapo le 12 mai 1944. Il se suicida pour ne pas parler, et son corps n'a jamais été retrouvé. Il est Compagnon de la Libération. Il est le beau-frère d'André Citroën.Jean Lacouture le considère comme « l'un des trois ou quatre personnages les plus exceptionnels qu'ait révélés la Résistance1. » Jacques Bingen est né le 16 mars 1908 à Paris dans une famille juive d'origine italienne. Son père Gustavo (mort en 1933) était financier. Élève au lycée Janson-de-Sailly à Paris, Bachelier avec mention en 1924 et 1925, Jacques Bingen est reçu au Concours de l'École des mines de Paris en 1926. Ingénieur, il est également diplômé de l'École des Sciences politiques. Il a une sœur, Giorgina (1892-1955), et un frère, Max (mort pour la France en 1917). En 1929, il préside la section française à l'Exposition universelle de Barcelone. Il fait son service dans l'Artillerie comme élève officier de réserve en 1930-1931. Beau-frère d'André Citroën, dont il est l'un des plus proches collaborateurs, il devient après la mort de celui-ci en 1935, directeur de la Société Anonyme de Gérance et d'Armement (en) (SAGA). Parallèlement, Jacques Bingen est Secrétaire du Comité central des Armateurs. Lieutenant de réserve, il est mobilisé en 1939 et sert en qualité d'officier de liaison auprès de la 51st (Highland) Infantry Division. Il est blessé à la cuisse par un éclat d'obus, le 12 juin 1940, à Saint-Valery-en-Caux, et échappe à l'ennemi en gagnant à la nage une barque de pêche qui le conduit à un dragueur de mines. Débarqué à Cherbourg, il y passe une journée à l'hôpital puis trois à celui de Valognes avant d'être évacué par train sanitaire vers le sud-ouest. À La Rochelle le 20 juin, refusant l'armistice, il quitte l'hôpital et gagne par bateau Casablanca. De là, déguisé en pilote polonais, il parvient à Gibraltar le 2 juillet, caché sur un navire école polonais. Embarqué en convoi sur le Har-Zion, il atteint finalement Liverpool le 18 juillet 1940. Il se présente au général de Gaulle le 23 juillet 1940 et se met au service de la France libre naissante.
 
Adresse
Rue Jacques Bingen
75017 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.
Longitude : 2.
 
Plan
Comment s'y rendre
Métro : Malesherbes (ligne 3)
Bus : 91, arrêt Place du Général Catroux

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 17ème arrondissement et découvrir les environs

Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 17ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Rues peuvent vous intéresser.
 
 
Sources
Wikipedia
Dictionnaire historique des rues de Paris
Parisrues.fr     
Photo R.Desenclos 2011