Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE DE LA BUTTE-AUX-CAILLES
 
La rue de la Butte-aux-Cailles
 
 
 
La rue de la Butte-aux-Cailles va de la Place Verlaine à la rue Barrault. Elle mesure environ 400 mètres. C’est une ancienne voie de la commune de Gentilly.
 
 
Elle coiffe la butte éponyme. À l'origine, c'est une colline recouverte de prairies et de bois, construite de plusieurs moulins à vent et surplombant la Bièvre de 62 mètres. La Butte-aux-Cailles tire son nom de Pierre Caille, qui en fait l'acquisition en 1543. Au xviie siècle, l'exploitation minière des calcaires coquilliers est pratiquée, mais les nombreuses activités industrielles utilisant l'eau de la Bièvre, telles que teintureries, tanneries, blanchisseries, mégisseries, et même boucheries, rendent ce quartier insalubre. Sa célébrité commença le 21 octobre 1783, puisque c’est là que se posa la montgolfière construite dans les ateliers du fabricant de papiers peints Réveillon, qui venait pour la première fois, d’élever des personnes dans les airs et de les transporter d’un lieu à l’autre. Ce premier voyage avait été accompli par le chimiste Pilâtre de Rozier et le marquis d’Arlande qui étaient partis du Château de la Muette pour parcourir les huit kilomètres en 25 minutes tout en étant montés à 950 mètres d’altitude. En 1784-1785, la muraille des fermiers généraux est construite au nord de la butte, à l'emplacement de l'actuel boulevard Auguste-Blanqui, mettant la Butte-aux-Cailles aux portes de la capitale. Les premiers habitants virent s’y établir en 1850. Elle ne fut urbanisée qu’après son annexion à Paris, en 1860. De 1828 à 1910, la ville de Paris mène des travaux pour rendre la Bièvre souterraine, et la Butte prend progressivement son apparence actuelle au début du xxe siècle, restant un village du siècle dernier en plein cœur de Paris. Cette particularité est due aux carrières de calcaire qui empêchent encore aujourd'hui la construction de bâtiments lourds. Toutefois, la quasi-totalité des vides ont été remblayés ou injectés. Les anciennes carrières ne sont d'ailleurs plus aisément accessibles aux cataphiles. En 1871, les 24 et 25 mai a eut lieu la bataille de la Butte-aux-Cailles. Lors de la Commune de Paris, les « Fédérés de la Butte-aux-Cailles », commandés par Walery Wroblewski repoussent par quatre fois les troupes versaillaises. La place de la Commune-de-Paris, à l'angle des rues Buot et de l’Espérance, perpétue le souvenir de ce mois de mai.

8 – L’auberge de la Butte - restaurant
11 – Le Merle Moqueur. C’est une institution de la vie nocturne de la Butte. Ce bar à la déco colorée (on adore la magnifique reproduction de la mythique peinture du Père Noël est une ordure) est toujours très animé (et plein!) avec de la musique variée (rock, années 80…).
11b – Les Pissenlits par la racine - restaurant
12 – La Butte aveyronnaise – restaurant
14 – Sputnik - bar
16 – Bieregrad - bar
18 - Le Temps des Cerises - restaurant

Adresse
Rue de la Butte-aux-Cailles
75013 PARIS

GPS
Latitude : 48.827708
Longitude : 2.349839

Comment s'y rendre
Métro : Corvisart (ligne 6)
Bus : 57/67 arrêt Verlaine

Plan


A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 13e et découvrir les environs.

Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 13e arrondissement.
D’autres articles concernant Les Rues peuvent vous intéresser.

Liens externes sur ce sujet
-

Sources
Dictionnaire Historique des rues de Paris
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2010
RetRjmd210614à38#SPsO!53160.,