Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE ROYALE

 

La rue Royale

 

Cette rue mesure un peu moins de trois cents mètres de long et relie la Concorde à la Madeleine.

 

 

Les immeubles ont été élevés par Étienne-Louis Boullée (3) ou Louis Le Tellier (6, 8, 9, 11, 13). Les Hôtels des 3, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14 et 15 sont classés.
1 – C’est dans cet hôtel, a l'angle de la place de la Concorde, que, le 6 février 1778, Conrad Alexandre Gérard au nom du roi Louis XVI, Benjamin Franklin, Silas Deane, Arthur Lee ont signé les traités par lesquels la France a été le premier pays à reconnaître l'indépendance des États-Unis d'Amérique. L'ingénieur Philippe de Girard y est mort le 26 août 1845 chez une de ses nièces, la comtesse Vernède de Corneillan (plaque commémorative).
 
2 - Hôtel de la Marine dit aussi du Garde-Meuble : aujourd'hui siège de l'état-major de la Marine nationale.
 
3 - Hôtel de Richelieu. Remarquable pour sa devanture et son décor intérieur Art nouveau (1899). Cet hôtel a appartenu à l’architecte Boullée, puis au duc Armand-Emmanuel de Richelieu (1766-1822). Restaurant Maxim's, établi en 1891 par Maxime Gaillard, qui, employé dans un bar situé au 23 acheta ici le café du glacier Immoda, d’autant plus près de la faillite qu’il avait été saccagé, après avoir pavoisé sa vitrine, le 14 juillet 1890, avec un drapeau allemand.
 
6 - Hôtel Le Roy de Senneville. Construit en 1769 pour Jean-François Le Roy de Senneville (1715-1784), secrétaire du roi de 1752 à 1780 et fermier général de 1772 à 1780. Lui succéda Marc-Antoine Randon de La Tour, trésorier général de la Maison du Roi, condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire le 7 juillet 1794 et guillotiné le jour même5. Madame de Staël y a loué l'appartement sur cour à l'occasion de son dernier séjour à Paris, à compter d'octobre 1816 et y a vécu recluse après l'attaque cérébrale dont elle fut victime en février 1817 en se rendant à un bal chez le duc Decazes. Elle finit ses jours le 14 juillet 1817 dans une maison de Sophie Gay proche de la rue Neuve-des-Mathurins. En 1881, avant d'occuper également le 9, la célèbre maison de décoration Jansen s'installa dans la travée située à gauche de la porte cochère, incorporant l'ancien appartement de Mme de Staël au moyen d'un escalier monumental pris sur d'anciennes écuries, et relié à une construction du début du XXe siècle édifiée sur la cour. À droite de la porte cochère, le joaillier Fouquet commanda en 1901 pour sa boutique un remarquable décor de style 1900 conçu par Alphonse Mucha et réalisé avec l'aide de la maison Jansen6. À l'étage noble, deux salons ont conservé leur décor d'origine des années 1770. Le passage cocher a conservé sa voûte plate. L'escalier d'honneur subsiste avec sa rampe en fer forgé d'époque Louis XV. L'ancien appartement de Mme de Staël est aujourd'hui occupé, depuis 1983, par l'antiquaire Grunspan.
 
7 – Ancienne maison d’Henry Creed, le maître-tailleur qui habillait le prince impérial.
 
8 - Hôtel de La Tour du Pin-Gouvernet. Construit en 1769 par Louis le Tellier. L'architecte Ange-Jacques Gabriel y a habité. Adrian Hébrard propriétaire de la Fonderie Hébrard y possédait une galerie où il présentait les œuvres de ses artistes.
 
9 - Hôtel construit par Louis Le Tellier, après 1781. François Alexandre Frédéric de La Rochefoucauld-Liancourt y est mort le 27 mars 1827. L’antiquaire Jansen occupe les lieux depuis 1881.
 
10 – La Maison de fleurs Lachaume.
 
11 - Hôtel construit par Louis Le Tellier, après 1781. Le grand salon à pans coupés a été remonté au musée Nissim-de-Camondo et la chambre à coucher au musée des Arts décoratifs de Buenos Aires. La reine Nathalie de Serbie (1859-1941) y a vécu (plaque commémorative). Salle d'expositions Brunner en 1910. C’est ici que s’ouvre la Galerie Royale, qui mène rue Boissy d’Anglas.
 
13 - Hôtel construit par Louis Le Tellier, après 1781. L'écrivain Jean Baptiste Antoine Suard, secrétaire perpétuel de l'Académie française, est mort dans cet immeuble le 20 juillet 1817. Un salon de l'appartement sur rue a été remonté au Philadelphia Museum of Art de Philadelphie (Pennsylvanie). La joaillerie Fontana fondée en 1840 sous les arcades du Palais-Royal se trouve ici depuis 1896. Cour, escalier, ferronneries, mansardes.
 
14 - À l'emplacement de l'agence du Crédit lyonnais, installée à cet endroit depuis au moins 1910, se trouvait à la fin du XIXe siècle un cabaret à l'enseigne la Porte Saint-Honoré rappelant l'ancienne porte de l'enceinte de Louis XIII qui se trouvait à cet emplacement et qui fut démolie en 1733. Le physiologiste Claude Bernard a vécu dans cette maison en 1859. On pourra également noter que c'est l'adresse du siège social de la société L’Oréal, qui fut installée à cette adresse par Eugène Schueller. Les locaux de l'entreprise occupent par ailleurs tous les bâtiments du 14 rue Royale, et courent jusqu’à la rue Saint-Florentin, parallèle à la rue Royale.
 
15 - La joaillerie Heurgon, fondée en 1865 ; depuis, cette célèbre enseigne parisienne s'est étendue sur tout l'immeuble ainsi qu'au 25 de la rue du Faubourg-Saint-honoré.
 
16 - La boulangerie Ladurée fondée en 1862. En 1871, alors que le baron Haussmann donne un nouveau visage à Paris, un incendie permet la transformation de la boulangerie en pâtisserie. Ernest Ladurée a l’idée de mélanger les genres : le café parisien et la pâtisserie, et donne ainsi naissance à l’un des premiers salons de thé de la capitale. C'est alors un lieu où se retrouvent les femmes qui délaissent les cercles, alors plus à la mode. Ce bâtiment est classé et a conservé le même décor depuis sa reconstruction après l'incendie. Ladurée est resté une pâtisserie célèbre pour ses macarons.
 
19 – Le général baron Feuchères a habité cet endroit de 1849 à 1857.
 
20 - Eugène Druet, photographe y ouvrit une galerie d'art en 1908.
 
21 - La célèbre Brasserie Weber était installée dans cet immeuble de 1899 à 1961. Avant 1914, elle était le rendez-vous des écrivains, des journalistes et des artistes, fréquentée par les dessinateurs Forain et Caran d'Ache, Paul-Jean Toulet, Léon Daudet, Marcel Proust, les rédactions du Tempset du Figaro, des comédiens comme Marguerite Deval. Après les émeutes du 6 février 1934, on transporta les blessés chez Weber en attendant qu'ils reçoivent les premiers soins.
 
22 - Le duc Pasquier est mort à cette adresse en 1862.
 
23 - Immeuble construit en 1907 sur l'emplacement d'une ancienne Salle des Missions évangéliques et d'un théâtre éphémère dit Théâtre Royal (1906). En 1889, le photographe Eugène Pirou y avait ses studios photographiques.
 
24 - L'humoriste Alphonse Allais a vécu dans cet immeuble en 1900.
 
25 - C'est à ce niveau que s'ouvre Le Village Royal.
 

This street measures just under three hundred meters long and connects the Concorde to Madeleine.
The buildings were erected by Etienne-Louis Boullee (No. 3) and Louis Le Tellier (No. 6, 8, 9, 11, 13).
1 - It was in this hotel, where was signed the treaty by which France was the first country to recognize the independence of the United States of America.
2 - Hotel de la Marine, see sheet.
3 - Hotel Richelieu: Maxim's Restaurant, established in 1893.
6 - Hotel Le Roy de Senneville: Built in 1769 for Jean-François Le Roy de Senneville (1715-1784), king's secretary from 1752 to 1780 and farmer-general from 1772 to 1780.
8 - Hotel de la Tour du Pin-Gouvernet: Built in 1769. Adrian Hébrard owner of the Hébrard Foundry owned a gallery where he exhibited the works of its artists.
9 - François Alexandre Frédéric La Rochefoucauld-Liancourt died there March 27, 1827.
11 - Exhibition hall Brunner in 1910.
13 - The writer Jean Baptiste Antoine Suard, permanent secretary of the French Academy, died in this building July 20, 1817.
21 - The famous Brasserie Weber was installed in this building from 1899 to 1961.Before 1914, it was the rendezvous of writers, journalists and artists frequented by designers and Showman Caran d'Ache, Jean-Paul Toulet, Leon Daudet, Marcel Proust, the editors of Time and Figaro, comediansas Marguerite Deval.
24 - The humorist Alphonse Allais has lived in this building.
 
Adresse 
Rue Royale
75008 PARIS

GPS
Latitude : 48.868377
Longitude : 2.323262

Comment s'y rendre
Métro : Madeleine ou Concorde (lignes 8/12/14 ou 1/8/12)
Bus : 24/42/52/72/73/84/94 arrêt Concorde 84 arrêt Madeleine

Plan

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 8ème et découvrir les environs

Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 8ème arrondissement.
Vous pouvez accéder à d’autres articles concernant Les Rues qui peuvent vous intéresser.


Source
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2010